POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Prévisions

Le Luxembourg reste en vigilance rouge de crues



Les prévisions météo s’améliorent, mais les risques de crue subsistent. Le trafic ferroviaire n’a pas totalement repris, notamment entre Thionville et le Luxembourg, où aucun train ne circule. La situation toucherait aussi l’aviation, avec une interruption de l’alimentation en kérosène vers l’aéroport de Luxembourg.

Météo

La météo semble, peu à peu, gagner en sérénité au Luxembourg. Vendredi 16 juillet à 6h, Meteolux fait état d’un temps nuageux. Les prévisions de la journée évoquent des «pluies intermittentes en première moitié de journée», mais un après-midi «sec» et nuageux.

1 à 3 litres de pluie par mètre carré sont attendus, contre 3 à 5 la veille, jeudi 15 juillet. Le pays reste tout de même en vigilance rouge pour risque de crues, danger extrême, jusqu’à 11h59, ce qui signifie que des débordements sont encore susceptibles d’avoir lieu. Pour l’instant, la journée du samedi 17 juillet n’est sous aucune vigilance particulière; mais jeudi après-midi, la journée de vendredi ne l’était pas non plus.

Plus précisément, sur inondations.lu , on parle d’alerte rouge de crue pour l’Alzette, la Sûre et la Chiers, mais seulement de risque éventuel de crue pour la Moselle, aux dernières nouvelles, jeudi en fin d’après-midi.

Dégâts

Selon le dernier bilan donné par le gouvernement en début de soirée jeudi, aucun mort ou blessé n’est à déclarer. Le 112 a reçu plus de 6.300 appels en quelques heures jeudi, ce qui a amené à 1.200 interventions dans les communes. Quelque 400 personnes ont dû être relogées. Le gouvernement a classé ces événements comme catastrophe naturelle et a débloqué 50 millions d’euros d’aides pour les sinistrés.

Le Corps grand-ducal d’incendie et de secours (CGDIS) a tweeté pour la dernière fois peu avant minuit, jeudi, pour annoncer de nouvelles évacuations à Wallendorf, à la frontière allemande, après celles d’Echternach.

L’aviation, touchée aussi. Un dysfonctionnement du Réseau Centre-Europe des pipelines (CEPS) a été constaté dans la région d’Echternacherbrück, «probablement du côté allemand», annonce le gouvernement. «Il est possible qu’une vanne de ce pipeline ait été endommagée à la suite des inondations dans la zone», explique-t-il. Conséquence: une interruption de l’alimentation en kérosène vers l’aéroport de Luxembourg, qui se fournit sur ce réseau. La réserve stockée au Findel devrait être suffisante pour la journée du 16 juillet.

Mais le problème devrait durer quelques jours. Les compagnies aériennes sont «soit tenues de s’alimenter en kérosène suffisant pour un aller-retour, soit de prévoir un atterrissage/décollage dans un autre aéroport de la région».

Mobilité

Les trains entre Thionville et le Luxembourg restent bloqués, au moins jusqu’à dimanche soir.

Côté belge, même si certains trains sont supprimés, on confirme à Paperjam que des trains entre Arlon et Luxembourg circulent bien ce matin.

Le trafic ferroviaire reste à l’arrêt sur une trentaine de lignes  dans les provinces de Hainaut, Namur, Liège, Luxembourg et du Brabant wallon. Selon les premières prévisions d’Infrabel, les travaux de réparation à la suite des intempéries pourraient prendre plusieurs semaines.

Sur les routes luxembourgeoises, la situation semble apaisée.