PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Marchés financiers

Finance durable

Le Luxembourg perd du terrain



La Place de Luxembourg héberge 21,4% des fonds d’investissement responsables mondiaux. (Photo: Shutterstock)

La Place de Luxembourg héberge 21,4% des fonds d’investissement responsables mondiaux. (Photo: Shutterstock)

Selon les données de la septième édition du «Global Green Financial Index» (GGFI 7), le Luxembourg perd deux places et pointe désormais en sixième position du classement des places financières vertes. Le pays reste quand même numéro 2 au sein de l’UE en matière de finance durable.

La septième édition du «Global Green Financial Index» (GGFI 7), publiée par Z/Yen Partners, se positionne comme un classement de référence concernant l’évolution de la finance verte dans les principaux centres financiers. Le GGFI analyse actuellement 78 places financières de par le monde.

Le fait marquant de l’étude est le constat selon lequel, si les Places les mieux positionnées dans la finance durable se concentrent encore dans les pays occidentaux, «la finance verte pénétrera dans l’activité financière générale, et la confiance dans le développement de la finance verte s’accroîtra dans toutes les régions. Les notations de la finance verte ont augmenté dans presque tous les centres, tant en termes de profondeur que de qualité», note l’étude. Qui s’attend à l’émergence de centres financiers verts reconnus et compétitifs en Amérique du Nord et dans la région Asie-Pacifique. Tokyo, Pékin, Sydney et Singapour apparaissent déjà comme des concurrents sérieux et dynamiques pour les Places européennes.

Amsterdam en tête

En attendant, le trio de tête des Places vertueuses est constitué d’Amsterdam, Zurich et Londres. Paris n’est plus dans le top 10, et Luxembourg tombe à la sixième position par rapport à l’étude précédente. Soit un recul de deux places.

Un bon résultat, néanmoins, selon Luxembourg for Finance , qui y voit une nouvelle confirmation de «la force de la boîte à outils de la finance durable du Luxembourg, de l’écosystème de fonds, qui a permis au Grand-Duché d’être le premier centre mondial de fonds ESG, à la fois en termes d’actifs (21,2%) et de nombre de fonds (21,4%), et du rôle de pionnier que continue de jouer la Bourse verte du Luxembourg (LGX)».

Pour Nicolas Mackel , son CEO, «la position du Luxembourg, non seulement au sein de l’UE, mais aussi au niveau mondial, témoigne de l’expertise que le Grand-Duché a développée, et continue de développer, dans le domaine de la finance durable et verte». Il estime que des initiatives telles que le Sustainability Bond Framework et la Luxembourg Sustainable Finance Initiative continueront à garantir que le Grand-Duché joue un rôle central pour que l’avenir de la finance soit durable.