POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Chambre des députés

La loi climat est adoptée



Les objectifs de protection de l’environnement du Luxembourg sont désormais inscrits dans la loi. (Photo: Shutterstock)

Les objectifs de protection de l’environnement du Luxembourg sont désormais inscrits dans la loi. (Photo: Shutterstock)

Les députés ont adopté le 8 décembre la loi luxembourgeoise sur la protection du climat. Elle vise à réduire de 55% les émissions de gaz à effet de serre en 2030 par rapport à 2005 et atteindre la neutralité climatique avant 2050.

«Juste à temps pour le 5e anniversaire de l’Accord de Paris sur la protection du climat le 12 décembre», écrit le ministère de l’Environnement luxembourgeois dans un communiqué de presse. Il annonce l’adoption par la Chambre des députés le mardi 8 décembre de la «première loi luxembourgeoise sur la protection du climat». Elle a été approuvée à une large majorité, avec 54 voix pour et quatre abstentions.

Création d’une plateforme climat et d’un observatoire

Le Luxembourg inscrit ainsi ses objectifs dans la loi: la réduction des émissions de gaz à effet de serre de 55% en 2030 par rapport à 2005 et la neutralité climatique d’ici 2050. Le pays promet aussi un effort pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°C.

«Des objectifs sectoriels dans les domaines de l’industrie et de la production d’énergie, de la mobilité, des bâtiments, de l’agriculture et de la sylviculture, des déchets et des eaux usées garantiront une utilisation efficace des grands potentiels. Des pistes d’action concrètes dans tous les domaines sont définies dans le plan intégré énergie-climat adopté par le gouvernement en mai 2020 », rappelle le ministère.

La nouvelle loi crée aussi les structures nécessaires, notamment une «plateforme-climat» qui impliquera toutes les parties prenantes – représentants des acteurs publics, de la société civile, des entreprises, des investisseurs – dans l’élaboration et le suivi de la mise en œuvre du plan énergie et climat. Un «observatoire indépendant» nouvellement créé surveillera scientifiquement la mise en œuvre de la politique climatique et conseillera le gouvernement en conséquence.

Taxe CO 2

Protéger l’environnement s’accompagne d’investissements supplémentaires. «Le Fonds pour le climat et l’énergie, en tant qu’instrument clé de financement de la politique climatique, sera encore renforcé», explique le ministère, notamment via la prochaine  taxe CO 2 . «Ce fonds pourra à l’avenir financer un large éventail de mesures dans les domaines de la protection du climat, des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et de la finance durable, non seulement au Luxembourg, mais aussi dans les pays en développement.»

La loi climat luxembourgeoise n’est «pas seulement liée à l’accord de Paris», écrit le gouvernement, mais s’inscrit aussi dans une semaine «cruciale pour le climat dans toute l’Europe» puisqu’à partir de ce jeudi 10 décembre, les chefs d’État et de gouvernement européens doivent se prononcer sur des ambitions plus élevées et débattre de l’objectif minimum de 55% de réduction des émissions.

189 des 197 parties contractantes ont aujourd’hui ratifié l’Accord de Paris et sont prêtes à le mettre en œuvre à partir du 1er janvier 2021. Le Luxembourg assure en faire partie.