ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

#Hubradar

Le marché du streaming musical nuit à l’environnement



Une étude menée par les universités de Glasgow et d’Oslo démontre un fort contraste entre les très faibles coûts liés à la consommation de la musique et son impact environnemental pourtant au plus haut. (Photo: Shutterstock)

Une étude menée par les universités de Glasgow et d’Oslo démontre un fort contraste entre les très faibles coûts liés à la consommation de la musique et son impact environnemental pourtant au plus haut. (Photo: Shutterstock)

Emmanuel Vivier et le HUB Institute vous proposent chaque jour le #HUBRADAR, une sélection des tendances et des meilleures innovations technologiques en trois articles.

Concurrence au royaume de la SVOD: Netflix zappe l’AirPlay d’Apple

Quelques mois avant le lancement du service de SVOD Apple TV+, Netflix prend la décision de ne plus prendre en charge le support AirPlay, alors qu’il était disponible depuis 2013.

Si le leader américain du streaming vidéo assure que la fin de la prise en charge d’AirPlay est due à des normes de qualité qui ne peuvent être atteintes («difficultés à distinguer une AppleTV d’un téléviseur tiers connecté à un AirPlay»), The Verge envisage davantage la piste d’une «guerre froide concurrentielle».

En effet, Apple a récemment scellé de nombreux partenariats avec des fabricants de téléviseurs pour garantir la compatibilité de son AirPlay 2. Ce faisant, la marque à la pomme s’assure aussi de la capacité à diffuser les programmes de son futur service Apple TV+ (disponible dès cet automne) et fait valoir ses muscles sur le marché de prédilection de Netflix.

Non, le marché du streaming musical ne fait pas du bien à l’environnement

Alors que les acteurs du streaming musical ont longtemps valorisé les bienfaits de la dématérialisation de la musique sur l’environnement, une étude des universités de Glasgow et d’Oslo, intitulée «The economic cost of recorded music», semble tordre le cou à cette idée.

Celle-ci démontre un contraste fort entre les très faibles coûts liés à la consommation de la musique ces dernières années et son impact environnemental pourtant au plus haut. Selon Kyle Devine, professeur agrégé de musique à l’Université d’Oslo, «la bonne nouvelle est que la production globale de plastique dans l’industrie du disque a diminué depuis l’apogée du vinyle».

Cependant, l’écoute de la musique dématérialisée via internet «entraîne des émissions de carbone nettement plus élevées que jamais auparavant dans l’histoire de la musique» (la faute aux infrastructures réseau nécessaires et fortement énergivores), comme le prouvent les chiffres accessibles  ici . Une réalité à méditer à l’ère de la valorisation des programmes RSE et de  l’impact positif des marques .

Sonos et Ikea dévoilent conjointement une lampe-enceinte innovante

Ikea et Sonos ont dévoilé lundi une paire de haut-parleurs connectés: une lampe qui sert d’enceinte wifi (179 euros), et une autre enceinte étagère (99 euros), qui seront vendues dès août prochain.

Il s’agit là du produit d’un partenariat de quatre ans visant à unir les expertises des deux partenaires (mobilier d’un côté et enceinte connectée de l’autre).

Pour Ikea, ce partenariat permet de relever un doublé d’enjeux business: proposer des produits musicaux innovants (selon une étude de l’annonceur, 59% de ses clients citent la musique comme facteur principal d’une «bonne ambiance», c’est d’ailleurs pour ça que la marque propose déjà des enceintes sur son site internet), mais aussi explorer un peu plus le marché de la smart home.

S’abonner à la veille digitale #HUBRADAR  proposée par le  HUB Institute .