POLITIQUE & INSTITUTIONS
INSTITUTIONS

Grande Région

Le GECT Alzette-Belval a un nouveau président



222727.jpg

Jean-Christophe Courtin directeur de l’EPA Alzette-Belval a été élu président du GECT Alzette Belval. (Photo: EPA Alzette Belval)

Présidence tournante entre le versant français et le versant luxembourgeois oblige, le groupement européen de coopération territoriale Alzette-Belval a vu Jean-Christophe Courtin être élu à sa tête le 8 mars dernier.

Jean-Christophe Courtin, directeur de l’établissement public d’aménagement (EPA) Alzette-Belval, a été élu, le 8 mars dernier, président du groupement européen de coopération territoriale (GECT) Alzette-Belval.

Créé en 2013, le GECT Alzette-Belval représente 12 communes, 95.000 habitants, une structure transfrontalière et deux projets Interreg («Alzette-Belval, vivons ensemble!» et «Alzette-Belval, à vélo et à pied!»), qui contribuent au développement de l’agglomération transfrontalière d’Alzette-Belval, en prenant en compte deux projets d’aménagement d’envergure («OIN Alzette-Belval» et le projet «Belval»).

Jean-Christophe Courtin succède à François Bausch

Ses statuts prévoient une présidence qui alterne entre le versant français et le versant luxembourgeois tous les deux ans, le 8 mars. C’est pourquoi Jean-Christophe Courtin, représentant l’État français, a succédé à François Bausch , ministre du Développement durable et des Infrastructures.

La première vice-présidence a été attribuée à Pierre-Marc Knaff, échevin à Esch-sur-Alzette, et Marie-Josée Vidal, conseillère de gouvernement première classe auprès du ministre de l’Environnement et de l’Aménagement du territoire, et André Parthenay, président de la Communauté de communes du Pays Haut Val d’Alzette, sont tous deux vice-présidents.