POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Sortie de crise

Le LCGB réclame des tests avant tout retour au travail



Le LCGB réclame des mesures du gouvernement afin de «protéger la santé des salariés et des clients et éviter toute résurgence d’une vague d’infection» durant la sortie de crise. (Photo: Shutterstock)

Le LCGB réclame des mesures du gouvernement afin de «protéger la santé des salariés et des clients et éviter toute résurgence d’une vague d’infection» durant la sortie de crise. (Photo: Shutterstock)

Après l’annonce par le gouvernement d’une présentation prochaine de sa stratégie de sortie de crise, le LCGB réclame un redémarrage de l’activité en protégeant la santé de tous les salariés. Le syndicat demande ainsi des tests du Covid-19 avant tout retour au travail.

«Des tests du Covid-19 obligatoires avant tout retour au travail», réclame le LCGB afin de «protéger la santé des salariés et des clients et éviter toute résurgence d’une vague d’infection» durant la sortie de crise.

Après l’annonce du gouvernement selon laquelle une présentation de sa stratégie de sortie de crise allait avoir lieu vers la mi-avril , le syndicat insiste ainsi sur le fait que «le redémarrage des activités devra être réalisé en protégeant la santé de tout un chacun».

Pour garantir une relance contrôlée, il demande en outre au gouvernement:

• de définir des règles de sécurité claires et précises, selon lesquelles les entreprises pourront travailler;

• de fournir le matériel de sécurité requis;

• de veiller à la stricte application de l’intégralité de la réglementation de sécurité.

Se déclarant satisfait du paquet financier du gouvernement pour soutenir une relance économique nationale, le LCGB rappelle que cette relance «devra se faire dans le respect des droits et intérêts des salariés». Le syndicat déclare ainsi qu’il «n’acceptera dans ce contexte aucun licenciement et demande l’extension absolue des mesures gouvernementales non seulement jusqu’à la fin de l’état de crise, mais jusqu’à ce que la dernière retombée de la crise soit passée afin d’assouplir les effets généraux économiques».