PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fonds

Financement

Le Spac de Lakestar vise HomeToGo



Avec 14 millions de locations de vacances proposées par 30.000 partenaires, HomeToGo a connu un spectaculaire développement au premier semestre, avec plus de 900 millions de chiffre d’affaires. Elle ne sera pas rentable avant 2023. (Photo: Shutterstock)

Avec 14 millions de locations de vacances proposées par 30.000 partenaires, HomeToGo a connu un spectaculaire développement au premier semestre, avec plus de 900 millions de chiffre d’affaires. Elle ne sera pas rentable avant 2023. (Photo: Shutterstock)

Le premier Spac de Lakestar, créé au Luxembourg par Arendt, a entamé des discussions exclusives avec HomeToGo, plateforme de réservation de vacances qui a connu un boom spectaculaire au premier semestre, même si elle reste déficitaire. De quoi donner naissance à un futur géant du tourisme en Europe.

Les cabinets d’avocats et autres experts en fusions-acquisitions adoreront ce cas d’espèce: en annonçant que la Special Purpose Acquisition Company (Spac) de Lakestar a entamé des discussions exclusives avec la start-up HomeToGo, les investisseurs privés ont aussi remarqué que le promoteur du Spac, Klaus Hommels, qui y a injecté 20 millions d’euros… possédait déjà 5% de la start-up.

Enregistré depuis la fin de l’année dernière, le Spac a levé 275 millions d’euros en bourse en Allemagne, et son promoteur a déjà convaincu d’autres investisseurs d’apporter 75 millions d’euros supplémentaires.

«Unir nos forces avec Lakestar Spac I pour amener HomeToGo sur les marchés publics présente une excellente opportunité d’alimenter le prochain niveau de croissance», a déclaré Patrick Andrae, cofondateur et CEO, qui restera à son poste, dans un communiqué. Après avoir annoncé avoir généré un chiffre d’affaires de 1,3 milliard d’euros l’an dernier, la start-up née en 2014 à Berlin a déjà atteint plus de 900 millions d’euros au premier semestre et entrevoit d’être rentable d’ici deux ans. Celle qui se définit comme «la plus grande sélection de locations de vacances au monde» – 14 millions de biens de 30.000 partenaires – a levé près de 180 millions d’euros depuis sa création.

L’opération lui apportera 450 millions d’euros d’argent frais pour doper sa croissance et la valorisera à plus d’un milliard d’euros. À la différence d’autres plateformes de réservation, comme TripAdvisor ou Trivago, qui font payer une commission au loueur à chaque fois qu’un client visite la propriété, HomeToGo ne facture que lorsque le client réserve effectivement le bien. Les biens sont classés selon sept critères, dont le prix, même si la marque s’en défend. Les détails sont d’ailleurs publiés ici .