POLITIQUE & INSTITUTIONS — Justice

Décès d’une patiente de 74 ans

L’injection du vaccin AstraZeneca a bien été fatale



Le lien entre la vaccination et le décès a été confirmé par les différents examens ordonnés par le juge d’instruction. (Photo: EU/Anthony Dehez/archives)

Le lien entre la vaccination et le décès a été confirmé par les différents examens ordonnés par le juge d’instruction. (Photo: EU/Anthony Dehez/archives)

Une dame âgée de 74 ans était décédée dans la nuit du 9 au 10 avril dans un hôpital de Luxembourg. Les analyses demandées viennent de confirmer que c’est bien l’injection du vaccin AstraZeneca qui a provoqué une thrombocytopénie immunitaire thrombotique à l’issue fatale.

C’est bien l’injection du vaccin AstraZeneca qui a été fatale à cette personne de 74 ans, décédée dans la nuit du 9 au 10 avril dans un hôpital de Luxembourg. Mandaté par un juge d’instruction, l’Universitätsmedizin Greifswald en Allemagne a confirmé le lien entre la vaccination et une thrombocytopénie immunitaire thrombotique à l’issue fatale. 

C’est le médecin traitant de cette personne qui avait, le premier, émis des doutes quant aux causes possibles du décès.

Outre une autopsie, le juge d’instruction avait fait procéder à la saisie du dossier médical de la défunte et ordonné des expertises, réalisées, respectivement, par le Laboratoire national de santé et l’université allemande.

Le dossier ayant été communiqué au Parquet suite à l’exécution de ces devoirs susmentionnés, le ministère public a décidé de classer l’affaire sans suites pénales, aucune infraction pénale n’ayant pu être constatée. «Il n’y a eu aucune intention de nuire de la part d’une personne ou l’autre. Les éléments constitutifs d’une infraction ne sont donc pas réunis», confirme le Parquet, sollicité par Paperjam.

La Direction de la santé a été informée des résultats de l’enquête et s’est également vu remettre une copie des expertises en cause.