ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

Résultats trimestriels

H&M débute mal l’année 2021



Le parc de magasins du groupe H&M est resté stable au Luxembourg, avec 14 points de vente. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Le parc de magasins du groupe H&M est resté stable au Luxembourg, avec 14 points de vente. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Les ventes du géant du textile ont chuté de 21% entre décembre 2020 et février dernier, sur fond de fermetures forcées de plus d’un tiers de ses magasins dans le monde.

Le groupe suédois de textiles H&M a fait état, mercredi, d’une chute de 21% de ses ventes au premier trimestre de son exercice décalé, soit la période allant de décembre 2020 à fin février 2021. La fermeture imposée de 1.800 magasins durant cette période a logiquement affecté la multinationale, car ils représentent 36% de son parc total.

Cela s’en ressent sur son résultat net, qui s’affiche dans le rouge avec une perte de 1,07 milliard de couronnes suédoises, contre un bénéfice de 1,93 milliard un an plus tôt.

Le Luxembourg dans la tendance

Fort de 14 points de vente au Luxembourg, le groupe propriétaire des marques H&M, Cos, Weekday, & Other Stories, Arket ou encore H&M Home a réalisé un chiffre d’affaires de 95 millions de couronnes (9,25 millions d’euros), en chute de 20% en devise locale.

Fait intéressant: le parc de points de vente est resté stable au Grand-Duché, tandis que le groupe a enregistré 69 fermetures nettes sur l’ensemble du premier trimestre dans le monde.

Pour le trimestre en cours, la multinationale souligne le bon démarrage observé au début du mois de mars, où les ventes ont gonflé de 55% en devises locales lors des quatre premières semaines du mois. Il faut dire que la comparaison se fait avec mars 2020, un mois marqué par l’éclatement de la crise sanitaire du Covid-19 et du confinement d’une bonne partie de la planète.

Des ventes bicanales, un accent durable

«Lorsque les commerces ont été autorisés à ouvrir, les ventes en magasin ont repris, tandis que, dans le même temps, les ventes en ligne ont continué à très bien se développer», a commenté, dans un communiqué, la CEO Helena Helmersson.

H&M ajoute avoir ouvert une plateforme de vente en ligne pour les marchés du Qatar et de l’Indonésie, avant une arrivée sur la toile aux Philippines, en Malaisie et à Singapour en ce mois d’avril.

«Les changements que nous observions déjà dans des domaines tels que la digitalisation et la durabilité ont été encore accélérés par la crise», a ajouté la dirigeante. Outre un rapport dédié aux performances en matière de durabilité, H&M a émis un emprunt obligataire de 500 millions d’euros pour financer sa transition vers l’usage de matériaux recyclés.