LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Culture

Un œil sur une œuvre (9/10)

Helmut Dorner chez Nosbaum Reding



Le peintre allemand Helmut Dorner bénéficie d’une exposition à la galerie Nosbaum Reding.  (Photo:Tania Bettega/Nosbaum Reding)

Le peintre allemand Helmut Dorner bénéficie d’une exposition à la galerie Nosbaum Reding.  (Photo:Tania Bettega/Nosbaum Reding)

Dans le cadre de l’opération «Un été pas comme les autres», Paperjam propose de découvrir une œuvre exposée actuellement au Luxembourg. Cette semaine, allons à la découverte des peintures d’Helmut Dorner présentées à la galerie Nosbaum Reding.

Helmut Dorner fait partie de ces peintres emblématiques de la Nouvelle abstraction, internationalement reconnu pour son apport à la peinture contemporaine. Une maturité artistique atteinte dans le milieu des années 1980, et qui ne décroit pas.

Né en 1952 à Gengenbach Baden en Allemagne, Helmut Dorner s’est formé à la célèbre Kunstakademie de Düsseldorf, initialement en sculpture, avant de se tourner vers la peinture sous la direction de Gerhard Richter.

En 1990, la Haus Lange à Krefeld lui a consacré sa première exposition institutionnelle.

En 1992, il participe à la documenta IX à Cassel, suivront de grandes expositions en Europe et aux États-Unis. Aujourd’hui, ses œuvres sont entrées dans les plus prestigieuses collections du monde, que ce soit au Centre Pompidou Paris, au Museum of New Art, au ZKM Karlsruhe, au Museum Winterthur, à la Fundaciòn Arco Madrid, au Museo Reina Sofia Madrid ou encore à la Staatsgalerie Stuttgart.

Œuvre d’Helmut Dorner présentée dans l’exposition “Zwischen Tor und Torschrei” (Photo: Tania Bettega / Nosbaum Reding)

1 / 9

Œuvre d’Helmut Dorner présentée dans l’exposition “Zwischen Tor und Torschrei” (Photo: Tania Bettega / Nosbaum Reding)

2 / 9

Vue de l’exposition “Zwischen Tor und Torschrei” (Photo: Tania Bettega / Nosbaum Reding)

3 / 9

Œuvre d’Helmut Dorner présentée dans l’exposition “Zwischen Tor und Torschrei” (Photo: Tania Bettega / Nosbaum Reding)

4 / 9

Vue de l’exposition “Zwischen Tor und Torschrei” (Photo: Tania Bettega / Nosbaum Reding)

5 / 9

Œuvres d’Helmut Dorner présentées dans l’exposition “Zwischen Tor und Torschrei” (Photo: Tania Bettega / Nosbaum Reding)

6 / 9

Œuvres d’Helmut Dorner présentées dans l’exposition “Zwischen Tor und Torschrei” (Photo: Tania Bettega / Nosbaum Reding)

7 / 9

Œuvres d’Helmut Dorner présentées dans l’exposition “Zwischen Tor und Torschrei” (Photo: Tania Bettega / Nosbaum Reding)

8 / 9

Œuvres d’Helmut Dorner présentées dans l’exposition “Zwischen Tor und Torschrei” (Photo: Tania Bettega / Nosbaum Reding)

9 / 9

Les œuvres présentées à la galerie Nosbaum Reding, qu’il a rejointe récemment, appréhendent l’objectivité de l’art minimal. La lumière joue un rôle primordial, soulignant les jeux de matières, les couleurs changeantes. Ce qui frappe au premier regard, ce sont des formes monochromes, simples, qui se détachent sur des fonds colorés, des contrastes saturés et vibrants. Les formes abstraites prennent parfois des allures anthropomorphiques, des silhouettes féminines se laissent deviner, les ombres animales pourraient être suggérées, des signes à la rythmique forte, dont l’identification est aidée par un titre évocateur (Night Decision, Oktopus, Schuh...), avec des harmonies et des dissonances, un glissement visuel qui accompagne un mouvement intellectuel. La planéité n’est qu’une apparence, contredite par le regard attentif qui distingue les différentes couches de peinture et les traces du pinceau. Ce sont des œuvres qui, à aucun moment, ne limitent l’interprétation, restant des formes ouvertes, stimulant l’imagination et la mutation formelle. Le tout en grande légèreté, sans superflu, mais avec force et dynamisme.

Helmut Dorner, Zwischen Tor und Torschrei, jusqu’au 09 décembre,  www.nosbaumreding.lu