LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Culture

Un œil sur une œuvre (6/10)

La marouette poussin au Natur Musée



Marouettes poussins (MNHNL602, 1850 & 1865) (Photo: Marc Schmit)

Marouettes poussins (MNHNL602, 1850 & 1865) (Photo: Marc Schmit)

Dans le cadre de l’opération «Un été pas comme les autres», Paperjam propose de découvrir une œuvre exposée actuellement au Luxembourg. Cette semaine, allons à la découverte de la marouette poussin exposée au Natur Musée.

Dans le cadre de l’exposition «Drôles d’oiseaux» organisée au Natur Musée, la collection des oiseaux du Musée national d’histoire naturelle est mise à l’honneur. L’occasion de découvrir des espèces rares, comme la marouette poussin.

La marouette poussin (Zapornia parva), trouvée près de Cessange en 1850, est le vétéran de la collection des oiseaux du Musée national d’histoire naturelle de Luxembourg. Cette espèce fréquente les roselières en Europe de l’Est et ne vient que rarement dans nos régions. Elle n’a été observée que neuf fois au Luxembourg jusqu’en 2015. Les marouettes poussins recherchent les zones humides dans nos régions. Entre-temps, ces biotopes ont complètement disparu dans les environs de Cessange.

Deux spécimens de l’espèce, dont celui trouvé en 1850 (le deuxième date de 1865), sont actuellement visibles dans l’exposition «Drôles d’oiseaux». La collection des oiseaux du MNHNL est la plus grande et la plus importante du pays. De nombreux spécimens datent de la fin du 19e et du début du 20e siècle. À l’heure actuelle, la collection des oiseaux comprend 3.800 spécimens de 1.482 espèces différentes. Des peaux, des œufs, des nids, des squelettes et des plumes complètent la collection.

C’est aussi une collection scientifique qui - avec d’autres collections à travers le monde -  permet de documenter l’extinction des espèces et les changements de la biodiversité. Les spécimens des musées jouent aussi un rôle important lors de la description de sous-espèces et la réalisation d’analyses génétiques.

Malheureusement, les listes rouges des espèces menacées s’allongent de plus en plus à cause de la destruction de biotopes, de l’emploi de pesticides et de la chasse. L’observation d’espèces rares dans la nature devient de plus en plus difficile. Les musées d’histoire naturelle permettent à leurs visiteurs de découvrir ces espèces.

«Drôles d’oiseaux», jusqu’au 23 août au Natur Musée, www.mnhn.lu