ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

#hubradar

Google Maps vous prédit l’affluence des transports



Nouvelle fonctionnalité: Google Maps vous permet d’éviter les transports bondés en vous indiquant les lignes surchargées. (Photo: Shutterstock)

Nouvelle fonctionnalité: Google Maps vous permet d’éviter les transports bondés en vous indiquant les lignes surchargées. (Photo: Shutterstock)

Emmanuel Vivier et le HUB Institute vous proposent chaque jour le #HUBRADAR, une sélection des tendances et des meilleures innovations technologiques en trois articles.

Google Maps vous fait éviter les transports bondés

Google Maps propose une nouvelle fonctionnalité qui permet de prédire l’affluence des transports et ainsi de s’éviter le désagrément des lignes surchargées (un must en période de canicule…). La fonctionnalité utilise les informations partagées par les utilisateurs qui sont invités – via pop-ups – à estimer le remplissage d’une ligne de bus ou de métro. Une nouveauté disponible dans 200 villes du monde, y compris Paris qui se place d’ailleurs dans le top 5 des villes aux réseaux de transports les plus fréquentés au monde (notamment la ligne de métro 13, davantage fréquentée que certains métros tokyoïtes).

Netflix représente à lui seul ¼ du trafic internet français

Selon les chiffres de l’Arcep, régulateur des télécoms, Netflix représente à lui seul 23% du trafic internet français. Le CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée) estime à presque 6 millions le nombre d’abonnés de Netflix, ce qui est supérieur au nombre d’abonnés de Canal+ (la chaîne en comptabilise 4,53 millions à la fin de l’année 2018). Les autres entreprises bien positionnées dans ce classement sont toutes américaines et ne sont autres que Google, Facebook et Akamai (un ‘network’ proposant la mise en cache de contenus web pour aider à leur diffusion). Tous ensemble, ces quatre acteurs représentent 53% du trafic internet en France. Une situation qui rendrait d’autant plus délicate l’émergence de nouveaux services en ligne selon Sébastien Soriano, président de l’Arcep, pour qui la neutralité du web est vivement menacée par la position monopolistique des entreprises américaines.

«Et le plastique ne Cola plus à la peau de Pepsi»

Pepsi.co a l’intention de tirer un trait sur le plastique et va dorénavant utiliser l’aluminium pour ses canettes Aquafina aux États-Unis. Cette décision a bien sûr pour objet d’aligner le positionnement de la marque à l’engagement de plus en plus fort des consommateurs contre l’usage du plastique. En cause: les microparticules qui se diffusent dans l’air et l’eau et pénètrent les écosystèmes naturels. En outre, l’aluminium représente une bonne alternative au plastique, car il est presque 100% recyclable. La marque de soda a aussi annoncé que son produit Lifewtr serait vendu en polyéthylène téréphtalate recyclé à 100%. Un virage écoresponsable pour Pespi, qui s’engage à «changer la façon dont la société fabrique, utilise et élimine les matières plastiques».

S’abonner à la veille digitale #HUBRADAR   proposée par le  HUB Institute .