ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Pandémie

Goodyear ferme temporairement son usine



Goodyear a annoncé, mercredi 18 mars, l’arrêt temporaire de sa production européenne. (Photo: SG9LU)

Goodyear a annoncé, mercredi 18 mars, l’arrêt temporaire de sa production européenne. (Photo: SG9LU)

L’usine de pneumatiques a annoncé, mercredi 18 mars, qu’elle suspendra la production à Colmar-Berg d’ici la fin de la semaine. Une décision prise au niveau européen en pleine crise du coronavirus.

Précision à nos lecteurs: une version initiale de notre article «L’industrie fragilisée, mais confiante»  était préparée quelques heures avant sa diffusion. Quelques minutes après sa mise en ligne, nous apprenions que Goodyear avait pris la décision d’arrêter sa production européenne, signe de l’adaptation rapide dont doivent faire preuve les acteurs économiques face au coronavirus.

Nouvelle victime du Covid-19, le fabricant de pneumatiques Goodyear. L’usine située à Colmar-Berg arrêtera temporairement sa production vendredi 20 mars.

Une décision «prise à Bruxelles hier soir» et qui concerne toutes les usines européennes, selon un porte-parole de l’entreprise. Son siège européen se trouve à Diegem, en Belgique. «La pandémie avance à pas de géant. Certaines zones ont été déclarées à risque alors qu’elles ne l’étaient pas la veille, il devenait difficile de protéger les salariés», explique-t-il. «Nous avons connu une baisse soudaine de la demande après l’arrêt de la production de plusieurs constructeurs automobiles.» Il affirme que leur stock restait correct.

2.000 salariés en chômage partiel

L’entreprise va donc demander le chômage partiel pour deux tiers de ses 3.430 salariés, au moins pour les 15 jours à venir. Pour l’instant, ils terminent les derniers pneumatiques avant de nettoyer les machines pour la fermeture vendredi soir. Un tiers des salariés de bureaux, chercheurs ou managers, poursuivent l’activité, en télétravail. Interrogée sur la suite, l’entreprise répond que «personne ne sait réellement ce qui va encore venir».

Les fermetures européennes s’effectueront par étapes à partir de la fin de cette semaine, et au moins jusqu’au 3 avril, jusqu’à nouvel ordre. Cela comprend les usines du manufacturier en France, Allemagne, Luxembourg, aux Pays-Bas, en Slovénie et en Pologne. Les entrepôts resteront opérationnels avec des horaires réduits pour continuer à servir les clients. Des mesures de distanciation sociale seront mises en place pour protéger la santé des salariés.

Accord des partenaires sociaux

«Ces mesures temporaires seront mises en place avec le plein accord des partenaires sociaux et de manière à permettre une reprise rapide de la production quand la santé publique et les conditions de marché se seront améliorées», complète l’entreprise, dans un communiqué.