POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

revue de presse

Gerard Lopez au chevet du foot français



Gerard Lopez est devenu le président du Lille Olympique Sporting Club en janvier 2017. (Photo: Patricia Pitsch/Maison Moderne/Archives)

Gerard Lopez est devenu le président du Lille Olympique Sporting Club en janvier 2017. (Photo: Patricia Pitsch/Maison Moderne/Archives)

En France, la Ligue de football professionnel pourrait envisager de souscrire un prêt de 200 à 250 millions auprès de fonds privés pour faire face aux pertes financières du Covid-19. Gerard Lopez, président de Lille, serait pressenti pour mener les négociations.

Le football professionnel français est sur le pied de guerre face à la crise sanitaire qui génère de très importants manques à gagner. La Ligue de football professionnel (LFP) a ainsi créé plusieurs groupes de travail, mais aussi désigné quatre présidents de club afin de négocier avec les détenteurs de droits télé.

Les principaux clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 ont aussi mis en place leur propre structure. Huit présidents des plus importants clubs vont ainsi se réunir tous les jours pour faire face à l’évolution de la situation. Parmi eux figure Gerard Lopez , président du club de Lille et homme d’affaires bien connu à Luxembourg.

Proposé comme négociateur

Selon RMC Sport, la LFP songe aussi à souscrire un prêt de 200 à 250 millions auprès de fonds privés. Selon nos confrères, plusieurs fonds d’investissement privés américains ont soumis des offres à la Ligue. Cette dernière va les transmettre aux clubs dans les prochains jours.

Plusieurs présidents souhaitent que Gerard Lopez soit chargé des négociations . Ce sera à lui de trouver la meilleure offre de prêt pour le football français. Prêt qui ne sera acté qu’en cas de besoin urgent lié à un possible échec des négociations avec Canal+ et BeIN Sport.