POLITIQUE & INSTITUTIONS — Justice

Double affaire

Frank Engel plus près d’un procès



La justice a annoncé avoir clôturé ses investigations dans un des dossiers qui concernent Frank Engel. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

La justice a annoncé avoir clôturé ses investigations dans un des dossiers qui concernent Frank Engel. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

«Le Parquet envisage la fixation d’une audience publique avant la fin de l’année», a indiqué le porte-parole de l’administration judiciaire, au sujet des deux affaires qui concernent Frank Engel. L’une est bouclée, l’autre pas.

(Actualisé mercredi matin avec la réaction de M. Engel sur RTL)

La justice a terminé son enquête dans le cadre du contrat de travail entre l’asbl Frëndeskrees et Frank Engel , a-t-elle indiqué dans un communiqué, ce mardi après-midi. «En ce qui concerne la tenue éventuelle d’un procès devant le tribunal correctionnel, le Parquet envisage la fixation à une audience publique avant la fin de l’année 2021.»

Dans ce volet de l’affaire, l’ex-président du CSV est soupçonné d’avoir bénéficié d’un salaire de quelque 40.000 euros en 2020 pour bénéficier du carnet d’adresses du président des chrétiens sociaux et recruter de nouveaux membres, sans avoir rempli sa part du contrat. Jusqu’à la tenue d’un procès, l’ancien député européen est présumé innocent.

Dans l’autre volet, concernant le fait que 6.000 euros de cotisations sociales de M. Engel auraient été payés avec l’argent du parti, la justice n’a pas encore terminé son travail préliminaire, mais s’attend à le boucler dans les semaines à venir. Les faits remontent à une période comprise entre janvier 2019 et mai 2020 et auraient été confirmés dans le rapport de la Cour des comptes sur le financement des partis.

«Je ne comprends pas très bien la déclaration du ministère public . On parlerait d'un éventuel procès. J'en conclus que le ministère public n'a pas encore décidé d'engager ou non des poursuites. Eh bien, en même temps, un moment serait déjà mentionné», s’est interrogé M. Engel sur RTL. Interrogé mardi soir, le parquet a répondu «no comment» à Paperjam.