ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Données personnelles

Facebook provisionne un milliard en vue d’éventuelles sanctions



Face à la dizaine d’enquêtes qui menacent Facebook, WhatsApp ou Instagram, le groupe Meta a mis un milliard d’euros de côté pour payer d’éventuelles amendes. (Photo: Shutterstock)

Face à la dizaine d’enquêtes qui menacent Facebook, WhatsApp ou Instagram, le groupe Meta a mis un milliard d’euros de côté pour payer d’éventuelles amendes. (Photo: Shutterstock)

Selon les médias irlandais, Facebook Ireland, le quartier général européen du groupe Meta, a provisionné plus d’un milliard d’euros face à la dizaine d’enquêtes des régulateurs européens dans le domaine de la protection des données personnelles.

De 300 millions l’an dernier, la provision du groupe Facebook, rebaptisé Meta, mais pas encore en Irlande, est passée à plus d’un milliard d’euros cette année, croit savoir The Irish Times .

Une somme que le groupe de Mark Zuckerberg a mise de côté pour le cas où une des dix enquêtes qui concernent la manière dont elle garantit la protection des données personnelles dans l’Union européenne débouche sur une amende, comme cela a été le cas avec Amazon, condamné au Luxembourg à 746 millions d’euros.

Le chiffre est certes impressionnant, mais, relève l’Usine digitale , il n’est pas grand-chose au regard du chiffre d’affaires pour 2020 qui a atteint 40,6 milliards d’euros contre 6,3 milliards un an plus tôt.

Cet article est issu de la newsletter hebdomadaire Paperjam Trendin’, à laquelle vous pouvez vous abonner  en cliquant ici .