PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Marchés financiers

Participations

État et Spuerkeess augmentent leurs parts dans la Bourse



L’État et la BCEE reprennent des parts dans la Bourse grand-ducale. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

L’État et la BCEE reprennent des parts dans la Bourse grand-ducale. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

À la suite de la réduction de participation de la BIL dans la Bourse, de 21,41% à 10%, l’État augmente sa part de 11,70% à 21,41% et la Spuerkeess de 22,75% à 25,35%.

Le Luxembourg veut «consolider durablement l’ancrage de la Bourse au Grand-Duché». Alors que la Banque internationale à Luxembourg (BIL) réduit sa participation, l’État et sa Banque et caisse d’épargne, la Spuerkeess, décident d’augmenter la leur.

Contactée, la BIL n’a pas encore donné d’explications à Paperjam sur sa baisse de participation. Actionnaire à 21,41%, elle passe en tout cas à 10%.

Au contraire, l’État passe de 11,70% à 21,19% et la Spuerkeess de 22,75% à 25,35%.

Un témoignage de «notre confiance dans l’importance cruciale que la Bourse de Luxembourg a et continuera d'avoir, pour le développement futur de la place financière luxembourgeoise et de l’économie nationale dans son ensemble», commente Françoise Thoma , directrice générale de la Spuerkeess. 

Le ministre des Finances,  Pierre Gramegna (DP), ajoute qu’elle «joue un rôle de chef de file à l’échelle internationale dans la construction d’une finance plus verte et plus durable».