PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Marchés financiers

Anniversaire

5 ans pour le Luxembourg Green Exchange



Laetitia Hamon (head of sustainable finance de LuxSE) et Julie Becker (CEO de LuxSE) entourent ici le ministre des Finances, Pierre Gramegna, orateur principal de cette soirée anniversaire consacrée à la finance durable  (Photo: Luxembourg Stock Exchange)

Laetitia Hamon (head of sustainable finance de LuxSE) et Julie Becker (CEO de LuxSE) entourent ici le ministre des Finances, Pierre Gramegna, orateur principal de cette soirée anniversaire consacrée à la finance durable  (Photo: Luxembourg Stock Exchange)

Le Luxembourg Green Exchange, plateforme de la Bourse de Luxembourg pour la cotation des titres durables, a célébré son 5e anniversaire mercredi soir. Elle compte désormais plus de 1.000 titres de créances durables de 200 émetteurs issus de 40 pays.

C’était en septembre 2016: la Bourse de Luxembourg (LuxSE) portait sur les fonts baptismaux le Luxembourg Green Exchange (LXG), plateforme de cotation de titres durables devant être une réponse à l’accord de Paris sur le climat et aux Objectifs de développement durable des Nations unies. Cinq ans plus tard, les résultats parlent d’eux-mêmes: plus de 1.000 titres de créances durables  de 200 émetteurs issus de 40 pays différents.  La Bourse de Luxembourg est en même temps devenue une référence mondiale pour les obligations vertes, sociales et durables.

Cet anniversaire a été célébré par un événement consacré à la finance durable, auquel ont participé le ministre des Finances Pierre Gramegna (DP), Bertrand Piccard de la fondation Solar Impulse, le responsable Pacta de la 2° Investing Initiative Maarten Vleeschhouwer, la chercheuse universitaire de l’Université d’Oxford Arunma Oteh et le président de S&P Global Sustainable1 Richard Mattison.  

En regardant tout ce que nous avons accompli et tous les émetteurs qui ont rejoint LGX à ce jour, nous pouvons conclure sans risque que nous avons fait le bon choix.

 Julie Becker,  CEO,  LuxSE

Une occasion aussi, pour  Julie Becker et Laetitia Hamon, respectivement CEO et head of sustainable finance chez LuxSE, de rappeler les étapes franchies.  «Lorsque nous avons créé LGX, nous savions que nous prenions un risque en plaçant la barre très haut pour les émetteurs d’obligations vertes. Aujourd’hui, en regardant tout ce que nous avons accompli et tous les émetteurs qui ont rejoint LGX à ce jour, nous pouvons conclure sans risque que nous avons fait le bon choix. Après cinq ans, notre mission de transformer la finance est aussi forte et nécessaire que jamais, et nous continuerons notre travail pour accélérer la transition vers une économie à faible émission de carbone et plus inclusive», a déclaré Julie Becker.

LGX a commencé comme une plateforme dédiée aux obligations vertes. Seulement un an plus tard, le champ d’application a été élargi pour inclure les obligations sociales et de durabilité. En 2018, une section pour les fonds ISR a été ouverte et, deux ans plus tard, elle a ajouté les obligations liées à la durabilité. Cette année, une nouvelle section dédiée aux émetteurs alignés sur le climat a été ajoutée en partenariat avec Climate Bonds Initiative.

Reconnaissance internationale

En 2020, LuxSE est entré dans le domaine de l’éducation et des données sur la durabilité via la LGX Academy. La bourse a également créé le LGX DataHub , une base centralisée de données structurées sur la durabilité concernant plus de 3.200 obligations durables. En collaboration avec le fournisseur d’indices allemand Solactive AG, LuxSE a également créé le Solactive LGX Green Bond Impact Index à la fin de l’année dernière.

Tout cela vaut à la Bourse de Luxembourg une reconnaissance internationale. Elle a remporté le Global Climate Action Award 2020 des Nations unies pour son rôle dans l’accélération du financement des investissements respectueux du climat, et a été reconnue comme la Bourse de l’année lors des Environmental Finance Bond Awards au cours des cinq dernières années.