POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

Enquête annuelle

Et les principaux employeurs du pays sont…



Le Statec a publié, ce lundi, son classement annuel des plus grands employeurs du pays. Pas de chamboulement à sa tête, mais la domination confirmée du secteur public et parapublic ainsi que des services.

Un miroir de l’économie. Alors qu’ArcelorMittal trustait longtemps la première place du classement des plus grands employeurs privés du pays établi par le Statec, le groupe sidérurgique basé au Luxembourg n’occupait plus «que» la 6e place au 1er janvier dernier. La 4 e un an plus tôt .

Dans une économie dominée par le secteur tertiaire et dans un contexte toujours délicat pour la sidérurgie, notons qu’ArcelorMittal parvient tout de même à maintenir 3.810 emplois au Luxembourg.

Un nombre qui sera mécaniquement amené à diminuer l’an prochain en raison de la vente forcée par les autorités européennes de l’usine de Dudelange à Liberty Steel , en contrepartie de la reprise d’Ilva en Italie.

Mise à jour à 22h09

Contacté en fin de matinée, ArcelorMittal par la voix de son porte-parole précise en fin d'après-midi que la baisse des effectifs due à la vente du site de Dudelange à Liberty Steel est déjà intégrée dans le classement 2019 des plus grandes employeurs du pays. Avec une baisse de 310 emplois, passant de 4.120 employés au 1er janvier 2018 à 3.810 au 1er janvier 2019.

Post reste le premier employeur

Si l’on excepte l’État, le groupe Post (détenu par l’État) reste le premier employeur au classement du Statec établi sur base déclarative et publié ce lundi .

Parmi ce top 20, la main publique reste bien représentée soit en direct (État, Ville de Luxembourg, CFL), par les organismes qu’elle finance (hôpitaux, secteur social) ou son actionnariat, qu’il soit principal (pour Post Luxembourg) ou minoritaire (pour ArcelorMittal, Luxair et la Banque internationale à Luxembourg).

À noter qu’en réponse à la croissance du pays et à celle de son économie, l’État n’a cessé de recruter durant les dernières années:

Un top 10 en mouvement

Les 10 entreprises privées les plus importantes du pays restent les mêmes, mais leur classement évolue par rapport à 2018, reflet à la fois de leur propre activité et d’une économie qui continue de rimer avec croissance.

On voit donc le besoin des entreprises de recourir à des prestataires de services pour leurs activités de nettoyage et de support comme le montre la 4e place du groupe Dussmann (4.060 employés) qui affiche une hausse nette de 180 personnes en un an et passe même devant les entités du groupe BNP Paribas (3.900 employés) dont la banque centenaire, BGL BNP Paribas , qui occupe à elle seule 2.474 personnes.

Le groupe bancaire affiche pourtant la plus grande hausse d’effectifs au sein du top 10 avec 240 postes supplémentaires, fruits notamment de la reprise des activités de la banque privée ABN Amro .

Quant au top 3, les dynamiques du groupe Cactus et des CFL illustrent l’effet croisé d’une augmentation constante de la population et son besoin de consommation. Et celle du nombre de travailleurs et leur besoin de déplacements.

Le groupe Post continue, quant à lui, de grandir par l’effet de la diversification du groupe dans l’ICT  via différentes sociétés gravitant autour des métiers historiques relatifs au courrier.