LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Culture

Art contemporain

Eric Mangen brille avec «Neon»



À l’occasion du confinement en mars 2020, Eric Mangen a réalisé une nouvelle série de peintures qui marque un tournant dans son travail. L’exposition «Neon» permet de découvrir ces œuvres qui changent avec la lumière.

C’est dans l’ancien magasin Plum’art à Howald qu’Eric Mangen présente sa dernière série de peintures rassemblées dans l’exposition «Neon». Ces 21 toiles sont réalisées à la peinture fluo et phosphorescente, la même que celle utilisée pour les véhicules de police, les pompiers ou les ambulances. Ajouté encore par-dessus, un vernis habituellement utilisé pour les carrosseries de voitures apporte une texture supplémentaire à la toile. Mais la grande spécificité de ces tableaux est que, exposés à la lumière ultraviolette, ils dévoilent une tout autre apparence, la composition et les forces d’équilibre devenant différentes.

Eric Mangen laisse de côté les grands gestes picturaux qui composaient jusqu’à présent ses toiles pour se confronter à des aplats de couleurs, des zones de calme, dans des compositions beaucoup plus structurées qu’à son habitude. Une approche qui n’est pas sans évoquer certaines œuvres picturales des minimalistes américains ou encore des éléments iconographiques du pop-art.

En tout cas, cette exposition marque de manière certaine un tournant significatif dans la carrière de l’artiste, une étape qu’il franchit avec contrôle et même avec une certaine dextérité.

Du 15 mai au 13 juin, 25, rue des Scillas à Howald, samedi et dimanche de 14h à 18h, du lundi au vendredi sur rendez-vous uniquement .