ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Gaël CONSTANCIN - I-VIRTUAL

«Entreprendre, c’est avant tout acquérir de la liberté»



287146.jpg

«Les erreurs sont plus formatrices que les réussites.» (Photo: Focalize pour I-Virtual)

En amont de l’événement «Start-up Stories: Round 5» organisé par le Paperjam Club en partenariat avec Lorntech et parrainé par la Bil, jeudi 21 novembre au 112 (Terville), l’un des start-upper, Gaël Constancin (I-Virtual), nous explique sa vision de l’entreprise.

Quelles sont les qualités nécessaires pour lancer sa start-up?

Gaël Constancin. - «Avoir l’esprit de sacrifice et ne pas avoir peur de l’avenir. En tant que créateurs d’entreprise, nous devons avoir une confiance forte dans l’avenir et être persuadés que nous pouvons le rendre meilleur par notre implication. En définitive, il faut être un peu fou.

Avez-vous un conseil à donner à celles et ceux qui hésitent encore à se lancer?

«Si l’idée est bonne et que la motivation est là, qu’avez-vous à perdre à réaliser votre rêve de liberté? Car entreprendre, c’est avant tout acquérir de la liberté.

On entend souvent qu’il est essentiel de faire des erreurs. Qu’en pensez-vous?

«Les erreurs sont plus formatrices que les réussites. Elles sont plus marquantes, et donc nous contraignent à modifier notre façon de penser pour en ressortir grandis.»

Vous pouvez vous inscrire à l’événement «Start-up Stories: Round 5» sur le site du  Paperjam Club.    

Découvrez l’innovation à la Bil sur  www.bil.com/innovation