LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Culture

Claude Waringo (Samsa Film)

«En 2022, nous allons tourner le premier western luxembourgeois»



Claude Waringo (au centre), lors du dernier Lëtzebuerger Filmpräis, avec André Jung (à gauche), l’acteur principal de «Superjhemp retörns», et Félix Koch (à droite), son réalisateur.  (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne/archives)

Claude Waringo (au centre), lors du dernier Lëtzebuerger Filmpräis, avec André Jung (à gauche), l’acteur principal de «Superjhemp retörns», et Félix Koch (à droite), son réalisateur.  (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne/archives)

Alors que l’année 2021 se termine tout doucement, Claude Waringo, producteur chez Samsa Film (de la série «Capitani», notamment), nous raconte ce qu’il a vu de mieux sur les écrans ces 12 derniers mois. Et évoque une grande aventure qui débutera en 2022. 

Quel est votre film préféré de 2021?

Claude Waringo – «J’avoue avoir vu beaucoup plus de séries que de films en 2021. Je suis très loin de ma moyenne  habituelle sur une année. Heureusement qu’il y a eu le Festival de Cannes, où j’ai pu me rendre pour me rattraper un peu…

Après, si je dois choisir un film que j’ai vu en 2021, je n’ai guère de grosses hésitations: je dirais ‘Nomadland’ de Chloé Zhao, qui a remporté l’Oscar du Meilleur film, celui de la Meilleure réalisatrice et de la Meilleure actrice pour l’incroyable Frances McDormand. Un œuvre qui, pour moi, explique le monde dans lequel nous vivons.

Quelle est votre série préférée de 2021?

«‘Maid’, la série disponible sur Netflix, signée par Molly Smith Metzler. Son intrigue évoque notamment le monde des foyers pour femmes en détresse. Et cela m’a beaucoup fait penser à un projet que nous préparons actuellement chez Samsa Film. Un film d’Eric Lamhène, un des scénaristes de ‘Capitani’, que nous devrions tourner fin 2022. Du coup, j’ai apprécié de voir la manière dont ce sujet était traité dans cette série-là.

Quelle est votre (co)production luxembourgeoise préférée vue en 2021?

«Il s’agit d’un court métrage d’une petite vingtaine de minutes, baptisé ‘Touch Me’, signé par la Luxembourgeoise Eileen Byrne. Un travail de fin d’études – elle a étudié à l’école de cinéma de Munich – tourné voici un petit temps, qui lui a permis d’être en lice lors de la dernière cérémonie du Lëtzebuerger Filmpräis. Et donc d’être un peu mise en lumière.

On a travaillé en collaboration avec l’Université du Luxembourg afin de créer [un] univers auditif particulier.
Claude Waringo

Claude Waringo,  producteur,  Samsa Film

Une histoire poignante où un couple est touché par le cancer. Un sujet très humain. Désormais, Eileen Byrne est sur d’autres projets pour le cinéma.

L’affiche du court métrage «Touch Me». (Photo: Paul Thiltges Distributions)

L’affiche du court métrage «Touch Me». (Photo: Paul Thiltges Distributions)

Une performance marquante d’un(e) acteur/actrice en 2021?

«Timothée Chalamet dans ‘Dune’, de Denis Villeneuve. Il me rappelle d’autres jeunes acteurs ayant réalisé par la suite de grandes carrières. J’ai lu quelques-unes de ses interviews, et il est loin d’être bête, en plus d’avoir une ‘gueule’ de comédien. Il est déjà une star, mais deviendra encore bien plus grand.

Une attente cinématographique pour 2022?

«Je ne peux pas passer à côté du film que nous devrions commencer à tourner en avril prochain. Il est baptisé, pour l’heure, ‘Laif a Seil’ («Corps et âme» en français, ndlr). Cela pourrait encore changer, mais cela restera le premier long métrage de Loïc Tanson, critique bien connu du côté de RTL (et frère de la ministre Sam Tanson (déi Gréng), ndlr). Une production de 3,5 millions d’euros qui sera tournée en Belgique, en raison des décors, mais qui est un projet complètement luxembourgeois. Au casting, on retrouvera ainsi le duo vedette de ‘Capitani’: Sophie Mousel, qui tiendra le rôle principal, et Luc Schiltz. Mais aussi Jules Werner, Timo Wagner, etc.

Ce sera le premier western luxembourgeois, avec des chevaux, des armes à feu… L’aventure se passera au Luxembourg en 1840, et un travail particulier sera réalisé au niveau de la langue. Avec une version hybride entre le luxembourgeois d’aujourd’hui et celui de l’époque. On a d’ailleurs travaillé en collaboration avec l’Université du Luxembourg afin de créer cet univers auditif particulier. Cela risque d’être une expérience assez étonnante pour les spectateurs. La sortie du film est programmée pour 2023.»