POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

pandémie

Un deuxième centre de soins avancés ouvre à la Rockhal



Quatre centres de soins avancés ouvrent cette semaine dans le pays: à Luxexpo au Kirchberg, à la Rockhal au sud, au Daïchhal d’Ettelbruck à l’est, et au centre culturel de Grevenmacher au nord. (Photo: SIP/JULIEN WARNAND)

Quatre centres de soins avancés ouvrent cette semaine dans le pays: à Luxexpo au Kirchberg, à la Rockhal au sud, au Daïchhal d’Ettelbruck à l’est, et au centre culturel de Grevenmacher au nord. (Photo: SIP/JULIEN WARNAND)

Un deuxième centre de soins avancés vient d’ouvrir à la Rockhal, après celui installé hier à Luxexpo. L’ouverture de deux autres est prévue au cours de la semaine dans le pays. Ces centres permettront de mieux diagnostiquer les personnes atteintes du Covid-19.

Après l’installation d’un premier centre de soins avancés à Luxexpo au Kirchberg lundi, un deuxième vient d’ouvrir cet après-midi à la Rockhal. Deux autres centres de soins devraient ouvrir au cours de la semaine, un au Daïchhal d’Ettelbruck et l’autre au centre culturel de Grevenmacher.

Ces centres permettront de mieux diagnostiquer les personnes atteintes du Covid-19. «À ma connaissance, le Luxembourg est le premier pays en Europe à avoir mis en place de telles structures», estimait ce matin le docteur Pierre Hertz au micro de 100,7.

Ces centres seront divisés en deux filières complètement séparées: une pour les personnes susceptibles d’être porteuses du virus, l’autre pour les personnes qui viennent pour un problème de santé différent.

Traitement ambulant

Le centre ne permet qu’un traitement ambulant: les patients, qui peuvent être envoyés par leur médecin ou se présenter spontanément, sont censés retourner ensuite à leur domicile. Mais, en cas de besoin, le matériel nécessaire pour une première prise en charge avec de l’oxygène est disponible. Le patient peut ensuite être évacué en ambulance pour être transféré dans un hôpital.

«La capacité maximale pourrait aller jusqu’à au moins 1.500 patients par jour, peut-être plus», selon Pierre Hertz. «Cela dépendra du nombre de modules installés et du rodage des équipes.»