POLITIQUE & INSTITUTIONS — Monde

The Economist Intelligence Unit

La démocratie, en recul dans le monde, résiste au Luxembourg



Le travail des députés, qui contrôlent et votent les mesures anti-Covid, n’est sans doute pas étranger au maintien du statut de «démocratie complète» au Luxembourg par The Economist Intelligence Unit. (Photo: Chambre des députés/Flickr)

Le travail des députés, qui contrôlent et votent les mesures anti-Covid, n’est sans doute pas étranger au maintien du statut de «démocratie complète» au Luxembourg par The Economist Intelligence Unit. (Photo: Chambre des députés/Flickr)

L’état de la démocratie dans le monde est au plus bas, selon l’index annuel publié par The Economist Intelligence Unit. Mais le Luxembourg, classé 13e, est toujours dans la catégorie des «démocraties complètes».

Mesures anti-Covid, états d’urgence et autres restrictions de liberté n’ont pas épargné les démocraties durant cette année 2020, selon The Economist Intelligence Unit , qui a publié, mercredi, son index annuel de l’état de la démocratie dans le monde.

Sans surprise, et avec une évaluation moyenne de 5,4 sur 10, la démocratie n’a jamais été aussi faible dans le monde (depuis 2006 et l’établissement du premier classement, qui évalue 167 pays à partir de cinq critères). Seulement 8,4% de la population mondiale vit désormais en «full democracy», contre 36% sous un régime autoritaire.

Mais le Luxembourg s’en sort bien: classé 13e et noté 8,68, le pays est toujours dans la catégorie, désormais limitée, des «démocraties complètes». Le contrôle parlementaire effectué par les députés de la Chambre, qui votent chaque loi Covid depuis la fin de l’état de crise en juin, n’y est sans doute pas étranger.

La France et la Belgique décrochent

L’Allemagne (14e) succède au Grand-Duché dans le classement, et les Pays-Bas font même mieux (10e). Mais ce n’est pas le cas de la France (24e), et encore moins de la Belgique (36e), qui ne sont plus désormais considérées que comme des «démocraties imparfaites».

Les pays nordiques constituent le podium: Norvège (1er), Islande (2e) et Suède (3e). Les États-Unis, première puissance économique mondiale durement touchée par la pandémie, ne se classent qu’en 25e position.