POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

consommation

La crise sanitaire bouleverse les habitudes



Les ventes de produits alimentaires ont augmenté de 35% en mars 2020, par rapport à la même période l’année précédente. (Photo: Shutterstock)

Les ventes de produits alimentaires ont augmenté de 35% en mars 2020, par rapport à la même période l’année précédente. (Photo: Shutterstock)

La crise sanitaire a eu un fort impact sur les modes de vie et de consommation des résidents luxembourgeois, selon le Statec. Les ventes de produits ayant une durée de conservation plus longue ont explosé, tout comme celles… de papier-toilette et de thermomètres.

Des celliers remplis à ras bord. La crise sanitaire a bouleversé le quotidien – et les habitudes – de nombreux foyers luxembourgeois. C’est du moins ce que révèle un rapport du Statec sur le comportement des consommateurs, qui indique que les ventes de produits alimentaires ont augmenté de 35% en mars 2020 par rapport à l’année précédente. L’évolution est ensuite restée positive dans les mois qui ont suivi, avec un nouveau pic au mois à 17% en août, par rapport l’année précédente.

Dans le détail, la crainte de pénurie et la volonté de stocker se sont fait ressentir puisque les ventes d’aliments ayant une longue durée de conservation ont grimpé en mars. En témoignent les résultats des ventes de riz et de pâtes qui, s’ils étaient en dessous du niveau de l’année 2019 avant la pandémie, ont doublé au mois de mars pour finalement retrouver un niveau inférieur à l’année précédente aux mois d’avril, mai et juin.

En mars 2020, le volume de ventes des produits alimentaires a augmenté de 35% par rapport à mars 2019. L’évolution du volume est restée positive par rapport à 2019 pour les mois suivants (entre 7% et 20%). En août 2020, un deuxième pic du volume des ventes est apparu, avec une hausse de 17% par rapport à la même période de l’année précédente. Les ventes de conserves ont connu une hausse annuelle de 28%. Même constat pour les boissons non alcoolisées, qui plafonnent à 22% de hausse annuelle.

+130% pour le papier-toilette

Les chiffres confirment les images de rayons vides. À l’instar des pays voisins, le Luxembourg n’a pas échappé à la razzia sur le papier-toilette, dont les ventes ont augmenté de plus de 130% en mars dernier par rapport au même mois en 2019. D’avril à octobre, le volume des ventes de papier-toilette dépasse celui de 2019 de 10% à 20%.

De même, crise sanitaire oblige, les thermomètres ont vu leurs ventes exploser de plus de 260% en mars 2020. Alors que ces produits sont généralement achetés en pharmacie, les consommateurs se sont largement reportés vers les grandes surfaces. Situation similaire pour les nettoyants ménagers, dont le volume des ventes, en mars 2020, était de 168% supérieur à celui de mars 2019.

Enfin, et il a fallu tromper l’ennui, les jeux éducatifs ont eux aussi connu de beaux jours pendant le confinement. Les ventes de puzzle ont par exemple connu une hausse de près de 80% en avril 2020.