POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Mobilité

Covoiturage sur l’E411: on rétrograde en deuxième



Une mesure qui pourrait aider à désengorger l’autoroute Arlon-Luxembourg le matin lorsque la pandémie sera derrière nous.  (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Une mesure qui pourrait aider à désengorger l’autoroute Arlon-Luxembourg le matin lorsque la pandémie sera derrière nous.  (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

On pourra bientôt utiliser la bande de covoiturage à partir de deux passagers dans le véhicule. Et sans doute également en moto. 

Tous les travailleurs frontaliers belges seront contents de l’apprendre, il va y avoir du changement au niveau de la bande de covoiturage de l’E411 vers Luxembourg. Le ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry (Ecolo), a, en effet, décidé d’élargir les conditions d’accès à cette bande, globalement très peu utilisée pour le moment. Celle-ci sera bientôt ouverte aux véhicules avec au moins deux personnes à bord, contre trois actuellement. Tandis qu’un élargissement aux motos est aussi dans les tuyaux.

Après le 15 avril

Ces changements impliquent des modifications d’affichage et de marquage qui ne pourront être réalisées que sous de bonnes conditions météorologiques, c’est-à-dire après le 15 avril.

À noter que Philippe Henry n’a pas hésité à tacler son prédécesseur, Carlo Di Antonio (CDH), qui était à la manœuvre sur ce projet de bande de covoiturage. «La largeur de la bande de covoiturage sur le tronçon entre Arlon et Sterpenich ne permet pas son utilisation par les bus et les cars. Beaucoup d’argent public a été dépensé à la hâte par mon prédécesseur pour réaliser cette bande de covoiturage, mais la réflexion sur la circulation des transports publics n’a pas été envisagée. Je le déplore, car, pour l’heure, ces travaux s’apparentent à des travaux inutiles. Nous verrons si nous pourrons redresser la barre», a-t-il déclaré au Parlement, comme le signalent nos confrères belges de Sudpresse.