ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

Normes sanitaires

Le CovidCheck s’invite au cinéma



La mesure va permettre la reprise de la vente des snacks et boissons, qui représentent la deuxième source de revenus la plus importante de l’exploitant de salles de cinéma. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

La mesure va permettre la reprise de la vente des snacks et boissons, qui représentent la deuxième source de revenus la plus importante de l’exploitant de salles de cinéma. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Le plus grand exploitant de cinémas du Luxembourg, Kinepolis, annonce que dès mercredi prochain, un certificat de vaccination, de guérison ou de test Covid-19 négatif sera nécessaire pour accéder à ses multiplexes.

À compter du mercredi 28 juillet, le CovidCheck sera en vigueur dans les trois cinémas Kinepolis du Luxembourg, annonce l’exploitant. En pratique, cela signifie que pour pouvoir accéder à l’un des multiplexes, il faudra présenter soit un certificat de vaccination, soit un certificat de rétablissement, soit un certificat de test Covid-19 négatif, PCR ou antigénique.

«Nos clients étaient demandeurs, ces dernières semaines, d’avoir une visite au cinéma plus ‘traditionnelle’ et se demandaient pourquoi il était interdit de consommer dans la salle», explique Christophe Eyssartier, responsable des cinémas Kinepolis au Luxembourg.

L’entreprise a donc réévalué les procédures en vigueur, à savoir le port du masque obligatoire, l’interdiction de boire et manger ainsi que les trois sièges vides entre chaque bulle de spectateurs.

Nous allons, dans un premier temps, nous limiter à la moitié de la capacité normale.
Christophe Eyssartier

Christophe Eyssartier,  responsable des cinémas Kinepolis au Luxembourg

«Nous n’allons pas rouvrir à pleine jauge dès le 28 juillet, mais nous allons, dans un premier temps, nous limiter à la moitié de la capacité normale», indique le directeur.

Cette nouvelle procédure permettra aux spectateurs de retirer leur masque pendant la projection du film ainsi que de consommer des boissons et snacks. Ces éléments représentent la deuxième source la plus importante de revenus pour Kinepolis, avec 28,3% de son chiffre d’affaires en 2019 et 26,1% l’an dernier, montre son rapport annuel.

L’autotest sur place reste possible, mais en dernier recours

En pratique, un contrôle CovidCheck sera mis en place à l’entrée de chaque complexe. Tous les spectateurs à compter de 6 ans devront présenter leur certificat ou à défaut procéder à un autotest rapide sur place pour 2,5 euros. Kinepolis recommande d’arriver une heure avant le début de la séance pour réaliser le test, qu’il ne sera plus possible de faire 15 minutes avant le début du film.

«Nous voulons vraiment inciter nos clients à préparer leur visite, c’est-à-dire que s’ils ne sont pas vaccinés ni testés, qu’ils prennent leurs dispositions avant leur visite au cinéma de manière à éviter de créer une longue attente», annonce Christophe Eyssartier.

Kinepolis emploie une soixantaine de salariés dans ses trois cinémas situés au Kirchberg, au Limpertsberg et à Esch/Belval. Rouvertes le 13 janvier dernier, les 22 salles constituent le plus vaste réseau du Luxembourg.