POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Covid-19

CovidCheck: les règles chez nos voisins



CovidCheck, pass sanitaire, Covid Safe Ticket… les règles dans les pays frontaliers. (Photo: Frédéric Antzorn/Archives)

CovidCheck, pass sanitaire, Covid Safe Ticket… les règles dans les pays frontaliers. (Photo: Frédéric Antzorn/Archives)

Les règles sanitaires se sont assouplies un peu partout en Europe, avec quelques nuances d’un pays à l’autre. Voici le point sur les mesures en place dans les pays voisins du Grand-Duché.

Faut-il être vacciné ou testé négatif pour passer à table au restaurant? À partir de quel âge? Les règles peuvent changer d’un côté à l’autre de la frontière et difficile de s’y retrouver quand on est frontalier. Le point chez nos voisins.

En France

En France , le CovidCheck s’appelle «pass sanitaire». En gros, il s’agit d’un QR code attestant qu’on est vacciné, testé négatif ou guéri du Covid-19. Il est obligatoire:

- au bar et au restaurant, y compris en terrasse. Cela ne s’applique pas pour la restauration collective, la vente à emporter, la restauration professionnelle routière et ferroviaire, le room service des hôtels et la restauration non commerciale, par exemple la distribution gratuite de repas;

- pour participer à des foires, salons et séminaires;

- pour les déplacements de longue distance par transports publics interrégionaux (avions comme trains),

- dans les établissements de santé et sociaux pour les patients avec des soins programmés, les accompagnateurs ou les visiteurs. Cela ne s’applique pas aux urgences;

- dans les grands magasins et centres commerciaux de plus de 20.000m2 sur décision du préfet du département. Ce n’est pas le cas dans les départements où le taux d’incidence est inférieur à 200/100.000 et décroît en continu depuis au moins 7 jours;

- dans les lieux de loisirs ou culturels (théâtres, cinémas, parcs zoologiques, parcs d’attractions, casinos, salles de jeux et bowlings, musées, bibliothèques et médiathèques, discothèques);

- dans les fêtes foraines à partir de 30 stands ou attractions;

- sur les navires et bateaux de croisière;

- lors de compétitions sportives;

- pour les autres événements culturels, sportifs, ludiques ou festifs organisés dans l’espace public et susceptibles de donner lieu à un contrôle de l’accès des personnes.

Ces règles s’appliquent à partir de 12 ans et deux mois. Les salariés des établissements soumis au pass sanitaire doivent, eux aussi, être vaccinés, guéris ou testés négatifs au Covid-19. Dans ces lieux, le port du masque peut alors être aboli.

Pour entrer dans le pays depuis une zone verte – ce qui est le cas du Luxembourg, de la Belgique et de l’Allemagne –, il faut aussi présenter un pass sanitaire à partir de 12 ans. Et ce, même pour les trajets à pied comme en voiture, confirme-t-on à la hotline Covid-19. Dans ce cas, un résident luxembourgeois qui souhaiterait juste se promener de l’autre côté de la frontière, sans se rendre au restaurant ou au cinéma par exemple, doit-il avoir un pass sanitaire? Théoriquement, oui, dit-on à Paperjam.

En Belgique

Côté belge , il se nomme «Covid Safe Ticket». Censé entrer en vigueur ce vendredi 1er octobre, ce n’est finalement pas le cas, nous explique-t-on à la hotline dédiée aux informations Covid-19. «Pour le moment, cela n’a pas encore été décidé, des informations seront fournies quand ce sera le cas.»

Selon Le Soir, le but était de le rendre obligatoire pour aller au restaurant, en discothèque, dans un centre sportif ou de fitness, aux foires, congrès et autres activités culturelles, à partir de 16 ans.

Commerces, coiffeurs, cafés, restaurants, ou encore discothèques ont, de toute façon, déjà rouvert. Les événements sportifs et concerts ont également repris. Mais avec le respect des mesures sanitaires, comme le port du masque et la distanciation.

La Wallonie écrit clairement ne pas assouplir le port du masque à partir du 1er octobre, mais annonce plus loin que l’entrée en vigueur du Covid Safe Ticket pourrait avoir lieu «courant octobre».

Test, vaccin ou preuve de guérison sont en tout cas nécessaires pour séjourner dans le pays plus de 48 heures en provenance de pays de l’Union européenne et à partir de 12 ans, tout comme le formulaire de localisation des passagers (PLF).

En Allemagne

Comme en France, le certificat Covid numérique de l’Union européenne est obligatoire en Allemagne pour participer à certains événements ou manger au restaurant. Cela à partir de 12 ans. Le pays envisage même de nouvelles règles pour limiter l’accès à certains lieux uniquement aux personnes vaccinées ou guéries du Covid-19, enlevant la possibilité de test et passant d’un système dit 3G à 2G.

Le certificat Covid est également obligatoire pour entrer dans le pays à partir de 12 ans. En plus d’un test négatif et d’une quarantaine (même pour les personnes vaccinées et rétablies) pour les voyageurs issus de zones considérées comme dangereuses à cause de la circulation du variant. Ce qui n’est pas le cas du Luxembourg, de la Belgique ou de la France métropolitaine, selon la dernière liste mise à jour le 1er octobre. 

Au Luxembourg

Pour rappel, au Luxembourg , les restaurants, bars ou cafés peuvent décider d’appliquer le régime CovidCheck, leur permettant de bénéficier de règles sanitaires assouplies, ou non. Dans ce cas, ils doivent toujours respecter port du masque et distanciation. De même pour les événements, qui doivent être signalés à la Direction de la santé à partir de 300 participants.

L’accès aux hôpitaux est également soumis au vaccin, rétablissement, test ou autotest sur place à partir de 6 ans. Sauf pour les urgences ou les personnes atteintes du Covid-19 qui doivent être soignées ou hospitalisées.

Pour entrer sur le territoire par voie aérienne , il faut également présenter test, vaccin ou certificat de rétablissement.