POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Certificat sanitaire

Le CovidCheck, nouveau passe-partout sanitaire



Un QR code désormais certifié – donc protégé contre toute forme de duplication frauduleuse – sera imprimé sur les certificats de vaccination, de test ou de guérison. Il sera contrôlé à l’entrée de l’établissement via une application téléchargeable sur smartphone – qui donnera un feu vert, ou non, pour entrer. (Photo: Shutterstock)

Un QR code désormais certifié – donc protégé contre toute forme de duplication frauduleuse – sera imprimé sur les certificats de vaccination, de test ou de guérison. Il sera contrôlé à l’entrée de l’établissement via une application téléchargeable sur smartphone – qui donnera un feu vert, ou non, pour entrer. (Photo: Shutterstock)

Pour aller au restaurant sans restriction, dans les bars et boîtes de nuit, ou à un événement sportif ou un mariage, le CovidCheck est le nouveau système qui ouvrira les portes. Vacciné, testé ou guéri, il faudra prouver via un QR code que l’une de ces trois conditions est remplie.

«Testé, vacciné, guéri», ont répété le Premier ministre, Xavier Bettel (DP), et la ministre de la Santé, Paulette Lenert (LSAP), lors du point presse de mercredi annonçant un allègement conséquent des mesures anti-Covid. Car pour profiter de ce retour à une certaine normalité, il faudra dans de nombreuses situations remplir l’une des trois conditions énoncées.

Le contrôle de ces conditions se fera sous l’égide d’un système: le CovidCheck, ou l’équivalent national du passeport sanitaire européen. Mais si ce dernier doit entrer en vigueur début juillet , c’est dès le 13 juin et la mise en application de la nouvelle loi Covid que ce certificat national pourra être utilisé.

QR code certifié

Exemple: si les restaurants pourront accueillir jusqu’à 4 personnes par table en intérieur, avec maintien des règles de distanciation et du port du masque, un établissement pourra choisir de s’affranchir de toute restriction s’il adopte le système CovidCheck. Jusqu’à 10 personnes par table en restaurant pourront alors se réunir sans masque ni distanciation, si elles peuvent prouver qu’elles sont toutes soit testées négatives, soit pleinement vaccinées, soit guéries.

Un QR code désormais certifié – donc protégé contre toute forme de duplication frauduleuse – sera imprimé sur les certificats de vaccination, de test ou de guérison. Il sera contrôlé à l’entrée de l’établissement via une application téléchargeable sur smartphone – qui donnera un feu vert, ou non, pour entrer. Si la personne ne remplit aucune des trois conditions, elle pourra aussi effectuer sur place un autotest.

«Ces trois conditions ne sont pas cumulatives», a tenu à préciser Xavier Bettel au sujet du CovidCheck. «Le vaccin est la solution la plus simple, mais il n’est pas obligatoire, il existe des alternatives.» (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

«Ces trois conditions ne sont pas cumulatives», a tenu à préciser Xavier Bettel au sujet du CovidCheck. «Le vaccin est la solution la plus simple, mais il n’est pas obligatoire, il existe des alternatives.» (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Trois certificats

Le certificat de vaccination sera disponible sur Myguichet.lu dès injection de la deuxième dose de vaccin (si deux doses sont nécessaires) ou deux semaines après la première dose (si la personne a déjà eu le Covid six mois auparavant ou si le vaccin, comme Janssen produit par Johnson & Johnson, est unidose).

Une personne sera par ailleurs considérée comme «guérie» 11 jours après un test positif au Covid-19 et durant les six mois qui suivent. «Nous distribuerons des certificats à partir des données que nous possédons», a assuré Paulette Lenert.

Le certificat garantissant un test négatif sera quant à lui valable 72 heures après un test PCR négatif ou 48 heures après un test rapide effectué en pharmacie – ce qui suit les dernières recommandations de la Commission européenne.

Différentes situations

Ce système de CovidCheck pourra être utilisé dans différentes situations: bars, restaurants, boîtes de nuit, mais aussi événements sportifs ou privés comme un mariage, où pourront alors se réunir jusqu’à 300 personnes. Il pourra aussi, bien sûr, permettre de voyager plus facilement, pour revenir au Luxembourg depuis un pays étranger dans un premier temps, puis dans les deux sens en Europe à partir de juillet.

Pour ne pas désavantager les personnes qui n’ont pas eu accès aux vaccins – soit les personnes de 6 à 30 ans (puisqu’elles n’ont pas pu s’inscrire sur la liste de volontaires pour AstraZeneca ), un bon pour se faire tester gratuitement sera distribué.

Non cumulatif

«Ces trois conditions ne sont pas cumulatives», a tenu à préciser Xavier Bettel au sujet du CovidCheck. «Le vaccin est la solution la plus simple, mais il n’est pas obligatoire, il existe des alternatives.» Tout en ajoutant que la vaccination, qui prouve son efficacité sur le terrain, reste le principal instrument pour sortir de la crise sanitaire.

Car «le virus est toujours là», a rappelé le Premier ministre. «Nous accordons plus de libertés, mais cela impose plus de responsabilités.» D’autant plus que les variants, en particulier celui indien, inquiètent et menacent de compromettre la sortie de crise.