POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Forum «Stand speak rise up!»

Le combat de Maria Teresa continue



Le livre blanc du forum organisé par S.A.R. la Grande-Duchesse Maria Teresa vient de paraître, appelant à l’action.

Après le succès du forum «Stand up speak up rise up to end sexual violence in fragile environments», l’association éponyme publie le livre blanc des deux jours forts en émotions et en  interventions marquantes . Imaginé en 2016 à l’issue d’une rencontre entre S.A.R. la Grande-Duchesse et le docteur Denis Mukwege, engagé dans la prise en charge des victimes de violences sexuelles, le forum a donné  la parole aux victimes .

Le  livre blanc  retrace ces témoignages bouleversants de femmes d’âge et d’origine différentes, qui partagent cependant le lourd fardeau de violences sexuelles. Des violences traumatisantes auxquelles s’ajoutent une prise en charge défaillante, la stigmatisation dans leur propre communauté, l’exclusion des enfants nés d’un viol. Une cause qui mobilise S.A.R. la Grande-Duchesse, ambassadrice de bonne volonté de l’Unesco depuis 1997, engagée dans les projets et programmes destinés à l’éducation des femmes et des filles dans le monde entier ainsi qu’à la protection des droits des enfants.

Dans une  interview à Paperjam  publiée fin mars, S.A.R. la Grande-Duchesse expliquait la «double ambition» du forum Stand Speak Rise Up!: «Poser la réalité de ces viols et leurs conséquences concrètes grâce aux témoignages bouleversants de 50 survivantes, dont le courage et la dignité nous ont impressionnés. Mais aussi dépasser l’émotion pour réfléchir ensemble à comment empêcher la multiplication de ces viols, comment mieux accompagner les victimes, comment leur donner justice et réparer…»

Nous n’avons pas la naïveté de croire que nous arrêterons les guerres, mais nous pouvons à tout le moins en finir avec les viols de guerre.

S.A.R. la Grande-Duchesse Maria Teresa

S.A.R. la Grande-Duchesse Maria Teresa a recueilli un millier de signatures au bas de son «Appel à la mobilisation, à la solidarité et à l’action avec et autour des survivantes pour faire reculer les violences sexuelles». Un appel remis solennellement à Pramila Patten, représentante spéciale de l’Onu chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit, pour être relayé au secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres. «Nous n’avons pas la naïveté de croire que nous arrêterons les guerres, mais nous pouvons à tout le moins en finir avec les viols de guerre», indique la Grande-Duchesse dans cet appel.

L’espoir généré par le forum a toutefois connu une désillusion lorsque le Conseil de sécurité de l’Onu a adopté une résolution a minima sur la reconnaissance et la protection des victimes de violences sexuelles en temps de guerre. Et ce malgré l’intervention des Nobel de la paix 2018 Nadia Murad et Denis Mukwege.

Un appel à l’action

Dans son éditorial, S.A.R. la Grande-Duchesse Maria Teresa rebondit entre les lignes sur ces difficultés. «Ce premier forum n’était pas un aboutissement, mais un commencement. Celui d’une lutte, que je pressens acharnée, pour faire bouger les lignes. Une association portant le même nom est déjà constituée, et elle a commencé à agir.»

La Fondation du Grand-Duc et de la Grande-Duchesse, qui recueille les dons liés au forum Stand Speak Rise Up!, s’est d’ailleurs déjà engagée à financer  trois projets de soutien aux survivantes de violences sexuelles : l’agrandissement de l’hôpital de Panzi en RDC où officie le Dr Mukwege, son électrification par des panneaux solaires et le développement d’un logiciel pour smartphone s’appuyant sur l’intelligence artificielle afin d’analyser les violences sexuelles liées aux conflits et d’apporter des réponses adaptées aux victimes. 

Remerciant les victimes dans un court message posté sur Youtube, S.A.R. la Grande-Duchesse rappelle la devise de ce combat de longue haleine: «Nothing about us without us».