LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

mmmmmm…

Cocktail fumé gagnant avec le Wee Beastie d’Ardbeg



L’Uisge Beatha 1798 de Florian Pawlik a su combiner visuel, saveur et attractivité pour la marque Ardbeg, et faire remporter à son créateur le titre de Master of Smoke, lors de la seconde compétition Symposium. (Photo: Maison Moderne)

L’Uisge Beatha 1798 de Florian Pawlik a su combiner visuel, saveur et attractivité pour la marque Ardbeg, et faire remporter à son créateur le titre de Master of Smoke, lors de la seconde compétition Symposium. (Photo: Maison Moderne)

Pour son second concours de la saison, la plateforme Symposium a mis le tout dernier whisky Ardbeg, Wee Beastie, à l’honneur. C’est Florian Pawlik du restaurant Um Plateau qui a remporté à cette occasion le titre de Master of Smoke grâce à sa création.

En ce jeudi 15 octobre 2020, sur le Knuedler, le temps est frais et légèrement humide. Une bise souffle sur les pavés et les visages des passants... Bref, à peu de choses près, on se croirait presque à Édimbourg...

Sur la terrasse du bar Beim Renert, les Caves Wengler et leur nouvelle plateforme Symposium dédiée à la mixologie organisaient leur second concours avec cette fois un produit tourbé et fumé tout droit venu des landes écossaises: le Wee Beastie, dernier-né de la gamme permanente Ardbeg vieilli 5 ans en fûts de Bourbon et de Sherry Oloroso, afin de conserver toute l'intensité du fumé qu’il promet... Notamment pour des cocktails «smoky», qui ont clairement le vent en poupe à l’heure actuelle.

Suite à une première phase de sélection, quatre bartenders se sont alors affrontés devant les yeux, le nez et le palais d’un jury attentif – auquel Symposium avait convié Paperjam Foodzilla –, afin d’obtenir le titre de Master of Smoke.

Si Adrien Joubert du Lady Jane a étonné avec une version inspirée d’un barbecue de poulet, si Margaux Merel du Paname a su faire l’unanimité grâce à l’équilibre et l’élégance de sa création tout en sauge et si Pit Majerus du Beim Renert a misé avec succès sur la gourmandise pour mettre en valeur les saveurs du Wee Beastie, c’est finalement le cocktail de Florian Pawlik du restaurant Um Plateau qui a remporté la mise avec un joli score de 400/500.

Le gagnant Florian Pawlik en pleine préparation de sa création lors du concours Wee Beastie organisé par Symposium.  Maison Moderne

1 / 4

La création d’Adrien Joubert du Lady Jane lors du concours Wee Beastie organisé par Symposium. Maison Moderne

2 / 4

La création de Margaux Merel du Paname lors du concours Wee Beastie organisé par Symposium. Maison Moderne

3 / 4

La création de Pit Majerus du Beim Renert lors du concours Wee Beastie organisé par Symposium. Maison Moderne

4 / 4

Le jury s’est intéressé à tout un panel d’aspects et d’atouts pour évaluer les quatre réalisations: la présentation de chacune par chaque finaliste et le «storytelling», la technique, le parfum et le goût, bien sûr, mais également leur pertinence en matière de relation à la marque Ardbeg et leur succès potentiel, tant réel que sur les réseaux sociaux.

L’Uisge Beatha 1798 de Florian Pawlik a su combiner ces différents atouts grâce à des saveurs complexes – mises en exergue, notamment par une mousse légère montée à la lécithine de soja, à l’huile d’olive et au siphon – et à une présentation soignée, spectaculaire et potentiellement très séduisante sur les réseaux sociaux. C’est donc cette création qui sera utilisée par Symposium lors des événements Ardbeg organisés lors de cette saison 2020-2021!

En voici la recette, pour les audacieuses et audacieux qui souhaiteraient s’y frotter à la maison:

Ingrédients:

• 4cl de Wee Beastie

• 4cl de jus d’abricot

• Siphon: huile d’olive, jus d’ananas, sirop de noix de macadamia et lécithine de soja

• Ms. Better’s Bitters poivre noir/cardamome

Décoration: noix de macadamia, copeaux de bois, écorce d’ananas brûlée au chalumeau

Pour apprendre à mieux connaître Symposium, ça se passe surtout sur leur page Instagram !

Vous n’êtes pas encore abonné à la newsletter hebdomadaire Paperjam Foodzilla?  C’est ici!