POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Union européenne

Climat: Dieschbourg appelle à donner l’exemple



251008.jpg

Pour être crédible, le politique doit être exemplaire. Au Luxembourg et partout ailleurs, a rappelé la ministre de l’Environnement, Carole Dieschbourg, à l’issue du Conseil européen. (Photo: Julien Swol / Archives)

Pour être crédible, le politique doit être exemplaire d’abord chez lui, a rappelé la ministre de l’Environnement, Carole Dieschbourg, mercredi soir, à l’issue du Conseil européen «environnement».

«Notre crédibilité en tant que pays réside en premier lieu dans ce que nous faisons nous-mêmes chez nous, à la maison. Les formules rhétoriques sur l’urgence climatique à elles seules ne satisferont ni nos partenaires au niveau international, ni nos co-citoyens ou la jeunesse mobilisée dans les rues, ou les investisseurs et acteurs de l’innovation que nous voulons tant accueillir chez nous. Et ce qui est vrai pour le Luxembourg l’est également pour l’Union européenne.»

La canicule donne aux phrases de la ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable une sonorité particulière. À la sortie du Conseil européen «environnement», Carole Dieschbourg a rappelé que «pour décider du meilleur chemin à prendre, il faut d’abord définir sa destination. Voilà pourquoi l’Union européenne doit fixer dès maintenant ses objectifs pour 2050 et 2030 de façon cohérente, avec une limitation du rehaussement de la température globale de 1,5°C.

Je continue à m’engager de toutes mes forces pour une stratégie climatique de l’UE à long terme, construite sur l’objectif de la neutralité climatique de l’UE pour 2050, ainsi que pour un renforcement de l’ambition pour 2030 de 40% à 55% de réduction des émissions de gaz à effet de serre.»

24 États sur 28 pour plus d’ambition

Selon le communiqué de la ministre, 24 des 28 États membres sont désormais rangés derrière l’objectif de neutralité climatique de l’Union européenne d’ici 2050. Ils entendent voir l’UE soumettre rapidement une stratégie à long terme auprès des Nations unies afin d’inciter les autres membres de l’organisation à suivre le mouvement.

Le rehaussement des ambitions européennes doit faire l’objet d’une annonce en septembre à New York, au Sommet Action Climat, a insisté «une partie des ministres présents», indique le communiqué.

L’ambition, c’est ce qui manque un peu à propos de la stratégie que l’Union européenne a aussi adoptée ce mercredi à propos des substances chimiques, dit la ministre luxembourgeoise entre les lignes.

Accords commerciaux et protection de la santé humaine, importance du financement des agences européennes pour qu’elles puissent fournir des études indépendantes dans certains cas, encadrement des perturbateurs endocriniens ou travaux de l’alliance de haute sensibilisation pour les produits chimiques et les déchets, Mme Dieschbourg a appelé à rester mobilisés sur ces points.

Les ministres ont également adopté une orientation générale sur la réutilisation de l’eau et évoqué l’économie circulaire et les plastiques à usage unique pendant le déjeuner. Occasion pour la ministre de présenter l’Ecobox à ses collègues.