LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — AutoMotoVélo

Alfa Romeo Giulia Veloce

Ciao bella!



Paperjam Drive a testé pour vous l'Alfa Romeo Giulia Veloce. Découvrez les photos, l’essai et la fiche technique du véhicule ainsi que notre verdict.

Le segment des berlines n’est pas le plus glamour, même lorsqu’il allie confort et luxe. Il y a pourtant des exceptions, et la Giulia en fait partie. Le design de la Veloce est à la fois sportif, séduisant et sensuel. Ce qui démarque cette bella ragazza de ses alter ego allemandes. Elle a ce petit truc en plus qui va plaire autant aux dames qu’aux messieurs.

Dans l’habitacle, côté finitions, on est déjà sur quelque chose de très sympathique et de très soigné. À l’avant, la voiture offre espace et confort avec de multiples détails qui font référence à son côté sportif, notamment une assise basse et de grandes palettes (en option) qui permettent facilement de changer de rapport. On ne fait pas l’impasse sur l’électronique embarquée et sur plusieurs systèmes d’aide à la conduite de série.

Il est temps d’appuyer sur le bouton Start et de voir ce que notre Giulia a vraiment dans le ventre. Le quatre-cylindres de deux litres développant 280 chevaux affiche une puissance résolument suffisante pour animer la voiture, qui se montre même très tonique lorsqu’on met le pied sur l’accélérateur. Le moteur est suffisamment coupleux pour se faire plaisir. Sur autoroute, la voiture est stable et plutôt agréable à conduire.

En ville, elle se faufile dans la circulation avec aisance. Mais c’est encore une fois sur les petites routes que l’on peut vraiment apprécier ses performances, surtout lorsqu’on sélectionne le mode le plus dynamique. Quant à la consommation, il y a de quoi être sceptique, surtout que nous avons eu le pied lourd lors de l’essai.

Fiche technique

Moteur:  4 cylindres en ligne

Puissance (ch): 280

Accélération (sec 0-100 km/h): 5,2

Vitesse de pointe (km/h): 240

Poids (kg): 1.530

Longueur (mm): 4.643

Consommation (l/100 km): 6,9

Prix de vente TTC (€):  à partir de 48.976

Émissions de CO2 (g/km): 156

L’avis de Paperjam Drive

+ Son design séduisant

+ Le prix raisonnable

+ Les performances

- La consommation un peu plus élevée qu’annoncée

- L’habitabilité arrière réduite

- Une sonorité quelconque

Bande-son: Gloria – Umberto Tozzi