ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

En travaux

Les Charmes, en construction mais vendu meublé



Les résidences «Les Charmes» sont conçues par Christian Bauer & Associés Architectes pour Seventyeight. (Illustration: CBA)

Les résidences «Les Charmes» sont conçues par Christian Bauer & Associés Architectes pour Seventyeight. (Illustration: CBA)

Le chantier des résidences «Les Charmes» à Gasperich est lancé. Cet ensemble résidentiel de 15 unités d’habitation a la particularité d’être mis sur le marché avec une offre complètement meublée et équipée. Un investissement «prêt à l’emploi».

L’idée attire l’attention: le projet immobilier «Les Charmes» lancé par le développeur Seventyeight, dont Max Bauer est à la tête, a été mis sur le marché avec une offre «all inclusive», c’est-à-dire comprenant tout l’ameublement et l’équipement des futurs appartements, «jusqu’à la dernière petite cuillère», précise Max Bauer, le tout choisi avec soin et évitant le moindre effort aux futurs habitants.

Une proposition alternative aux produits actuels du marché et qui a su attirer l’attention des investisseurs, puisque tout a été vendu avant même que la mise en vente officielle n’ait pu débuter. «Cela a été un véritable succès», annonce le développeur. «Il faut aussi reconnaître que j’ai demandé des prix très corrects par rapport à ceux du marché, qui s’envolent, à savoir environ 10.000€/m2 avec l’emplacement de parking et tout le mobilier.»

À l’intérieur des appartements, un meuble en bois et pierre abrite la technique, les espaces de rangement et l’équipement. (Illustration : CBA)

1 / 2

Les appartements seront livrés entièrement équipés et meublés pour créer un ensemble cohérent et de qualité. (Illustration : CBA)

2 / 2

 

Situées dans le quartier de Gasperich, «Les Charmes» comptabilisent 15 appartements répartis dans deux immeubles (surface habitable: 1.000m2) conçus par Christian Bauer & Associés Architectes. La façade est réalisée en brique, avec un côté perforé selon un algorithme pour dissimuler des fenêtres. La cage d’escalier en béton brut est quant à elle dissimulée par un caillebotis et n’est pas chauffée. Les espaces extérieurs seront aussi hautement soignés. C’est le célèbre bureau paysagiste anversois Wirtz à qui a été confiée la mission paysagère.

L’intérieur des appartements est conçu pour apporter un maximum de bien-être. Un meuble de séparation en bois et pierre intègre toute la technique, les espaces de rangement et l’équipement, libérant de ces fonctions le reste de l’appartement. Par ailleurs, les matériaux de construction sont choisis pour leur qualité écologique et sur la santé des utilisateurs: au plâtre est préféré du crépi d’argile, le sol est recouvert d’une résine écologique, les colles sont sans solvants, il n’y a pas de mousse expansive… Une façon de prouver qu’il est possible de construire sain, et que les mœurs évoluent.

Le chantier vient de débuter et la livraison est attendue pour mi-2022.