ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

Indépendance créative

Max Bauer quitte Polyform



max_bauer_.jpg

The Stik, le nouveau projet de Max Bauer, est un immeuble composé de petits espaces destiné à être loué à des créatifs. (Photo: Max Bauer)

Max Bauer, un des cofondateurs de Polyform, a décidé de quitter la société pour renouer avec le plaisir de la création et de la recherche de la qualité. Un besoin d’indépendance et de liberté que l’architecte souhaite mettre au profit de ses prochaines créations.

Max Bauer a choisi de retrouver la voie de l’indépendance et de la liberté tout en renouant avec l’architecture.

Son nouvel objectif est de pouvoir réaliser des projets en poussant chaque élément à son maximum, sans avoir la contrainte de la commande. Partant du postulat que la rentabilité du projet ne peut pas être la raison d’être du projet, son ambition est de faire émerger d’autres concepts avec une forte liberté laissée à la créativité.

Il souhaite donc concevoir des projets qui répondent à d’autres manières de vivre et d’habiter, en dehors des standards habituels, avec une esthétique affranchie.

Un entrepreneur dans l’âme

Depuis le début de sa carrière, Max Bauer a toujours été attentif à l’architecture de qualité et au design. C’est ainsi qu’il a cofondé avec Marc Wagner l’agence immobilière Livin Real Estate qui a su se démarquer de ses concurrents par son concept proposant des biens sélectionnés pour leur qualité architecturale et esthétique.

Puis ils ont développé Polyform, une société de promotion immobilière qui réalise des projets résidentiels avec une haute exigence de qualité architecturale et d’intégration urbaine. «Depuis toujours, ce qui me motive avant tout est l’esprit d’entrepreneuriat. Je suis un bon créateur, mais un mauvais directeur», confie-t-il.

«Que ce soit pour Property, Livin ou Polyform, ce qui m’a le plus intéressé était la conception de ces projets, leur mise en place et leur développement jusqu’au maximum. Une fois que la structure est en place, que les choses fonctionnent bien, je perds l’intérêt. Cela m’est apparu comme une évidence cet été, et j’ai donc décidé de tout quitter pour me lancer de nouveaux défis.»

Découvrez l’intégralité de cet article et d’autres photos sur archiduc.lu.