LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Style

Qu’y a-t-il sur le bureau d’Irina Stoliarova

Cartes postales de voyages, photos de karting et peinture colorée



Irina Stoliarova est une juriste spécialisée dans les fonds chez GSK Stockmann. Un tableau de Thomas Iser, qu’elle a acheté à la suite d’une exposition organisée par GSK Stockmann, est visible à l’arrière-plan, sur le mur de gauche. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Irina Stoliarova est une juriste spécialisée dans les fonds chez GSK Stockmann. Un tableau de Thomas Iser, qu’elle a acheté à la suite d’une exposition organisée par GSK Stockmann, est visible à l’arrière-plan, sur le mur de gauche. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Irina Stoliarova partage sa mappemonde et quelques souvenirs de globe-trotter dans ce numéro de « What’s on my desk ».

Irina Stoliarova est une associée senior du cabinet d’avocats GSK Stockmann, spécialisée dans les fonds d’investissement, le private equity et la finance durable. Elle s’est installée au Luxembourg en 2012. Voici une partie de ce qu’Irina Stoliarova a montré à Delano lors d’une récente visite de son bureau au Kirchberg.

Un portrait amusant

«Les avocats doivent mettre beaucoup d’informations dans leur tête», dit Irina Stoliarova, pince-sans-rire, à propos de cette photo. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

«Les avocats doivent mettre beaucoup d’informations dans leur tête», dit Irina Stoliarova, pince-sans-rire, à propos de cette photo. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Irina Stoliarova a posé avec une pile de volumes juridiques en 2019, lorsque GSK Stockmann a changé de marque et introduit un nouveau logo. Le portrait avait pour but de «montrer la combinaison de l’amusement et du sérieux d’être un avocat».

Un globe terrestre

Irina Stoliarova aime «comprendre les différentes cultures, comment les gens vivent».  (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Irina Stoliarova aime «comprendre les différentes cultures, comment les gens vivent». (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Irina Stoliarova souhaitait depuis longtemps acheter un globe terrestre et a vu ce globe en bois dans la ville de Luxembourg, dit-elle. Elle est «passionnée de voyages» et est une globe-trotteuse assidue. Sur le plan professionnel, elle pense qu’une grande expérience des voyages est un avantage. «Au Luxembourg, nous avons affaire à différents types de clients.» Le fait d’avoir une expérience directe avec des personnes en Asie ou aux États-Unis, par exemple, l’aide à «s’adapter à différents clients, pour qu’ils se sentent à l’aise et sentent que vous les comprenez».

Des cartes postales

Souvenirs des voyages d’Irina Stoliarova. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Souvenirs des voyages d’Irina Stoliarova. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Dans le prolongement de ses voyages, elle possède une collection de cartes postales des lieux qu’elle a visités. Sa destination préférée était Bali, dit-elle. «C’était un rêve d’y aller» et ce fut «un rêve réalisé». Elle n’a pas seulement été impressionnée par la culture et le patrimoine «incroyables»: «La nourriture était bonne, les gens étaient gentils. C’était vraiment génial. Les vues étaient inouïes.»

Un peu de vert

Sa «plante porte-bonheur». (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Sa «plante porte-bonheur». (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Son bureau n’aurait pas été complet sans une plante verte. Elle rappelle en partie les questions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG), notamment en matière de durabilité, sur lesquelles Irina Stoliarova travaille souvent.

Des téléphones

De nos jours, «nous ne pouvons pas avoir que des réunions physiques», mais les réunions «devraient être une combinaison» de conversations électroniques et en personne, selon Irina Stoliarova. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

De nos jours, «nous ne pouvons pas avoir que des réunions physiques», mais les réunions «devraient être une combinaison» de conversations électroniques et en personne, selon Irina Stoliarova. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Elle passe «beaucoup de temps» au téléphone et en appels vidéo. Si les premières rencontres se déroulent de préférence en personne, ce qui «contribue toujours à établir un contact personnel», elle concède que «cela n’a pas toujours de sens de se rencontrer en personne à chaque fois», surtout pour les échanges de courte durée.

Souvenirs de karting

«On travaille dur en tant qu’avocat, donc le karting est un bon moyen de s’amuser.» (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

«On travaille dur en tant qu’avocat, donc le karting est un bon moyen de s’amuser.» (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Ces photos de la piste de karting de Mondercange ont été prises en 2015, mais un ami ne les a données à Irina Stoliarova que l’année dernière.

Peinture de Thomas Iser

Irina Stoliarova a immédiatement apprécié cette œuvre de Thomas Iser, qu’elle a achetée en 2020. «Ce n’est pas un paysage ou une personne… ce n’est pas en noir et blanc.» (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Irina Stoliarova a immédiatement apprécié cette œuvre de Thomas Iser, qu’elle a achetée en 2020. «Ce n’est pas un paysage ou une personne… ce n’est pas en noir et blanc.» (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

GSK Stockmann a accueilli une exposition d’œuvres des artistes locaux Thomas Iser et Sumo, qui a débuté en janvier 2020 et s’est terminée au moment du confinement. Irina Stoliarova a «beaucoup aimé» ce tableau dès qu’elle l’a vu, et l’a donc acheté pour sa collection personnelle. Il «apporte de la vie» à son espace de travail et lui rappelle «combien l’existence peut être colorée».

Cet article a été écrit pour Delano , traduit et édité pour Paperjam.