ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Électromoulage, connectivité

Les bouchons poussés toujours plus loin



244913.jpg

Guala, qui a au Luxembourg son principal centre de recherche et de développement, vend chaque année 15 milliards de bouchons et de capsules dans plus de 100 pays. (Photo: GCL Technologies)

Un objet aussi banal, en apparence, qu’une capsule de bouteille peut être porteur de belles innovations technologiques. Établi à Foetz depuis 2017, le centre de développement technologique de Guala Closures Group excelle en la matière, prix internationaux à l’appui.

La nouvelle n’a pas fait grand bruit dans le cirque médiatique, mais il y a quelques semaines, Alufoil, l’association européenne de la feuille d’aluminium, a décerné, dans le cadre de ses trophées annuels, une mention spéciale à l’entreprise Guala Closures pour la réalisation d’une capsule de vin connectée dédiée aux établissements vinicoles.

Guala est l’un des leaders mondiaux sur le marché des capsules et bouchons de bouteille. Vins et spiritueux, eaux minérales ou huiles d’olive: il vend chaque année plus de 15 milliards de bouchons et capsules dans plus de 100 pays. Si le siège social de ce groupe international, fondé en 1954, est établi en Italie, dans le petit village piémontais de Spinetta Marengo, à 80km au nord de Gênes, son principal centre de développement et d’innovation est établi au Luxembourg depuis 2017.

Présentée au marché en janvier 2018, lors d’un symposium à Sacramento, cette capsule connectée est équipée d’une puce électronique sur laquelle figurent un certain nombre d’informations sur le produit contenu dans la bouteille. Ce système permet, en outre, une traçabilité optimale grâce à une communication en champ proche (Near Field Communication, NFC) à haute fréquence vers la tablette ou le smartphone de l’utilisateur souhaitant contrôler la provenance et la qualité de la bouteille.

En outre, la capsule hôte de cette puce peut être totalement personnalisée par les clients, qui peuvent choisir leurs propres couleurs et introduire des décors propres à leur marque, en relief et en creux.

Serial winner

«Cette capsule offre de l’interactivité avec les consommateurs, grâce aux intéressantes possibilités de ciblage marketing qu’elle fournit, mais aussi de la protection pour le produit, de par ses fonctions de sécurité. Elle constitue par ailleurs une innovation technique majeure», a expliqué la présidente du jury de l’édition 2019, Laura Fernandez, Senior Packaging Technologist chez Marks & Spencer, pour justifier ce prix spécial décerné à Guala.

Le groupe est un habitué de ces trophées, figurant chaque année au palmarès, le plus souvent dans la catégorie «Marketing & Design». Mais ces deux dernières années, c’est plus spécifiquement en matière d’innovation technique que Guala a été récompensée: en 2017 pour des capsules en aluminium produites spécialement pour la gamme de liqueurs de la marque Salute, et pouvant être décorées au moyen d’une technologie d’impression numérique, puis métallisées par pulvérisation; et en 2018 pour son procédé Imagic (développé en partenariat avec l’Université du Luxembourg) qui utilise le principe du formage électromagnétique, développé à l’origine pour un usage militaire, afin de créer quasiment n’importe quelle forme de capsule.

244917.jpg

La société italienne est avide de technologie pour automatiser ses productions et les customiser en fonction de ses clients et de ses commandes. (Photo: GCL Technologies)

«L’innovation fait clairement partie de notre ADN», explique Piero Cavigliasso, le directeur du département innovation technologique du groupe, qui supervise les opérations basées au Technoport de Foetz. «Nous nous concentrons notamment sur tout ce qui peut nous permettre de développer des systèmes automatisés, afin de réduire les coûts de production et de permettre la mise en œuvre de process pour fabriquer plus facilement de plus petites quantités.»

Soutenu par le mécanisme d’aide de la loi RDI en vigueur depuis 2017, Guala a trouvé, au Luxembourg, le terrain idéal pour poursuivre son développement. Plusieurs de ses projets innovants, accompagnés par Luxinnovation, ont ainsi recueilli, au total, plus d’un million d’euros de financements publics. «Le groupe a su tirer avantage des aides à la R&D, mais aussi des compétences locales et de l’environnement économique luxembourgeois, pour développer, ici, un centre de profit autour de services et produits à haute valeur ajoutée», se réjouit Pascal Fabing, head of Corporate R&D and Innovation Support chez Luxinnovation. «Nous apprécions d’autant plus de pouvoir contribuer à cette approche, de manière concertée avec l’entreprise et le ministère de l’Économie.»

Entre blockchain et big data

Vue du côté de Guala, la satisfaction est également de mise: «Ce soutien des pouvoirs publics est très important ici. Nous avons été agréablement surpris par leur efficacité et la mise à disposition rapide des fonds», constate M. Cavigliasso.

«À plusieurs reprises, par le passé, nous avons pris la décision de piloter nos projets de développement depuis Luxembourg, en raison, justement, de ce support qui, comparé à d’autres régions ou pays que nous avons pu étudier, est ici très important.»