LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

NOuveauté 

La Bofferding, version bio!



Par son identité visuelle, la Bofferding Bio rappelle les racines du terroir luxembourgeois, ainsi que la fraîcheur d’une bonne bière locale… (Visuel: Brasserie Nationale)

Par son identité visuelle, la Bofferding Bio rappelle les racines du terroir luxembourgeois, ainsi que la fraîcheur d’une bonne bière locale… (Visuel: Brasserie Nationale)

La Brasserie Nationale lance une version bio de la célèbre bière Bofferding, un nouveau produit «de soif» qui s’inscrit dans une dynamique locale et qui met en avant le terroir luxembourgeois.

Forte du succès de la Funck-Bricher, première bière bio lancée par la Brasserie Nationale en 2018, cette dernière innove aujourd’hui avec sa marque phare et annonce ce mardi 9 juin le lancement de la Bofferding Bio.

Locale et bio

Conscientes de l’importance grandissante et structurelle du bio, ainsi que des nouveaux besoins des consommateurs, les équipes de la Brasserie Nationale comptent bien à nouveau taper dans le mille avec cette «grande sœur» de la très appréciée Funck-Bricher, qui fait un véritable carton dans les bars et restaurants depuis sa sortie en 2018.

Durant la présentation de ce nouveau produit, la brasserie a rappelé son attachement aux valeurs de durabilité, de santé et de circuits courts. Une approche bio et locale donc, synonyme de confiance, de fierté et de qualité pour la marque Bofferding, qui en profite pour réaffirmer leur positionnement: «De Béier vun hei» (la bière d’ici) et en dévoiler une déclinaison idoine: «De BIO vun hei.»

Cet attachement au terroir local passe également par des partenariats conclus entre la Brasserie Nationale et les agriculteurs luxembourgeois, notamment les producteurs d’orge bio, ainsi qu’avec l’ IBLA (Institut fir biologësch Landwirtschaft an Agrarkultur Luxemburg). Ainsi, la production de la Bofferding Bio fait appel à trois produits de base luxembourgeois – eau, malt et orge. Seul le houblon bio est importé, mais de Grande Région.

Enfin, l’ancrage local trouve une continuité dans la promotion de ce nouveau produit puisque c’est à l’agence luxembourgeoise Binsfeld qu’a été confié la campagne de promotion.

Une lager de soif

Pour revenir au produit lui-même, la Brasserie Nationale promet une bière «de type lager, à la belle robe blonde paille, limpide et dorée, et avec une belle ‘pétillance’». Fabien Cesarini, directeur Marketing du groupe, précise à son sujet qu’elle est brassée en fermentation basse, «avec le nec plus ultra de l’eau minérale puisque nous utilisons la même eau que pour la Lodyss, lancée il y a quelques semaines». La Bofferding Bio se veut légère et facile à boire, un pendant «de soif» à la Funck-Bricher plus forte et aromatique.

La Bofferding Bio est disponible dès cette semaine dans les réseaux Drinx et Cactus, avant de l’être dans les autres enseignes à partir de la semaine prochaine. Son prix est annoncé environ 25% plus cher que la Bofferding classique, «afin d’amortir le coût des orges bio», comme l’indique Fabien Cesarini, mais la Bofferding Bio bénéficie d’une offre «un pack acheté, un pack offert» pour son lancement. Enfin, elle ne sera disponible pour le moment qu’en bouteille, mais devrait également passer en fût, notamment dans la restauration, dès que les rotations seront suffisantes.

La Bofferding Bio est disponible dès cette semaine en bouteille dans les réseaux Drinx et Cactus.  (Photo: Brasserie Nationale)

La Bofferding Bio est disponible dès cette semaine en bouteille dans les réseaux Drinx et Cactus.  (Photo: Brasserie Nationale)