POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

restriction

Pour les Belges, le «plein» au Luxembourg, c’est fini



Les stations-service luxembourgeoises vont encore voir un petit peu moins de clients belges. (Photo: Shutterstock)

Les stations-service luxembourgeoises vont encore voir un petit peu moins de clients belges. (Photo: Shutterstock)

Les Belges ne peuvent temporairement plus se rendre au Luxembourg pour y remplir le réservoir de leur voiture, acheter alcool et tabac, ou ne fût-ce que faire leurs courses. Un nouvel arrêté ministériel réduit en effet les possibilités de déplacements à l’étranger.

Voilà qui ne va faire plaisir ni aux Belges qui ne vivent pas trop loin de la frontière avec le Luxembourg, ni aux gérants de stations-service et autres commerces du pays. Le gouverneur de la province de Luxembourg, Olivier Schmitz, vient en effet de rappeler qu’un nouvel arrêté ministériel avait été publié samedi en Belgique. Il suit la décision du Conseil national de sécurité de prolonger les mesures jusqu’au 19 avril.

«Si les principes généraux, à savoir la limitation au strict nécessaire de tous les déplacements, restent les mêmes, certaines précisions ont été apportées», explique Olivier Schmitz. Ainsi, il n’est plus possible de se rendre au Luxembourg «pour y faire son plein ou ses courses». Mesure applicable aussi à la France. Seules quelques raisons autorisent encore à se déplacer vers l’étranger, comme l’indique la liste des FAQ des autorités belges .

Seules quelques exceptions permettent de passer la frontière. (Photo: Capture d’écran)

Seules quelques exceptions permettent de passer la frontière. (Photo: Capture d’écran)

Le gouverneur explique avoir «bien conscience que ces mesures sont très lourdes et que cela impacte grandement votre quotidien. Pourtant, il est primordial que chacune et chacun d’entre vous continue à les respecter strictement. Nous sommes à un moment-clé de l’épidémie. Ne relâchons pas nos efforts!»