ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

#hubradar

Baidu lance sa technologie de conduite autonome



Baidu présente Apollo 5.0, sa solution logicielle «open source» pour véhicules autonomes. (Photo: Shutterstock)

Baidu présente Apollo 5.0, sa solution logicielle «open source» pour véhicules autonomes. (Photo: Shutterstock)

Emmanuel Vivier et le HUB Institute vous proposent chaque jour le #HUBRADAR, une sélection des tendances et des meilleures innovations technologiques en trois articles.

Samsung lance un App Store pour son assistant Bixby

Bixby, l’assistant personnel intelligent développé par Samsung, a connu un départ difficile et peine à se faire une place au sein d’un marché dominé par Alexa, Google Assistant et d’autres. Malgré ce contexte très concurrentiel, le groupe coréen lance un App Store dédié. Le Bixby Marketplace est déjà disponible aux États-Unis et en Corée du Sud, avec plusieurs applications phares: Google Maps, Spotify, iHeartRadio, NPR et Yelp. «Le lancement officiel de Bixby Marketplace jette les bases d’un écosystème ouvert de services utiles que les développeurs enrichiront continuellement, et les utilisateurs pourront rendre leur expérience mobile plus personnelle et intuitive.» Reste à savoir si Samsung parviendra à convaincre les développeurs de proposer des services sur un App Store à très faible audience active.

Baidu lance Apollo 5.0, sa nouvelle technologie de conduite autonome

Le géant technologique chinois Baidu lance Apollo 5.0, sa solution logicielle complète «open source» pour véhicules autonomes et qui fait suite à la précédente version: Apollo Lite. Apollo 5.0 propose un certain nombre de nouveautés, telles qu’un modèle de perception amélioré pour les scénarios routiers «complexes» et un capteur à 360 degrés qui décuple les capacités d’analyse de l’ordinateur de bord. Baidu est confronté à des concurrents directs tels que Pony.ai, mais espère tout de même voir des véhicules autonomes équipés de sa solution sur les autoroutes du monde d’ici 2020.

Un standard pour l’indexation web? Google propose un outil en «open source»

Traditionnellement très protecteur de ses solutions, Google annonce le passage en «open source» de son protocole d’exclusion des robots d’indexation (REP, qui définit la manière dont se comportent ses robots en lisant le fichier robot.txt des sites internet). L’objectif: standardiser l’un des fondamentaux du web et garantir que tous les services qui utilisent des robots d’indexation (comme les moteurs de recherche) aient un comportement identique à l’égard des contenus sur internet. Le protocole de Google, documenté avec l’aide de plusieurs développeurs indépendants renommés, a été envoyé à l’IETF (Internet Engineering Task Force), qui a pour mission de normaliser l’ensemble des protocoles de l’internet. Reste à savoir si celui-ci sera adopté tel quel ou connaîtra des modifications avant de devenir un standard mondial.

S’abonner à la veille digitale #HUBRADAR  proposée par le  HUB Institute .