POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

DÉCÈS D’UN ENFANT

Le temps des questions après le drame au Knuedler



289388.jpg

La bourgmestre avoue vivre avec cet accident le pire moment en 24 ans à la tête de la Ville. (Photo: Nader Ghavami)

Comment une sculpture de glace a-t-elle pu chuter et tuer un enfant de deux ans dimanche soir au Knuedler? Les images que la police tente de recueillir devront aider à le déterminer, a indiqué lundi soir la bourgmestre de Luxembourg, Lydie Polfer, profondément émue.

Les circonstances du  drame qui a coûté la vie à un enfant de deux ans dimanche soir au Knuedler  restent pour le moment encore indéterminées, a confirmé la bourgmestre de la Ville de Luxembourg,  Lydie Polfer  (DP), très émue lors d’une conférence de presse lundi dans la soirée.

Un enfant de deux ans est en effet tragiquement décédé dimanche soir sur la place Guillaume II,  victime de la chute d’un élément d’une sculpture de glace , malgré l’intervention rapide des secours. Un drame qui a profondément touché les habitants de la capitale, nombreux à venir dans la journée de lundi déposer une fleur ou un mot de condoléances sur les lieux de l’accident.

Lundi soir, les élus communaux sont eux aussi allés rendre hommage à la petite victime devant la patinoire. «Je suis vraiment très touchée, moi-même grand-mère de deux petits-enfants», a souligné la bourgmestre. «Mais ce sont vraiment toutes les équipes de la commune qui sont dans la peine. C’est pour ma part le pire événement que je vive en 24 ans à la tête de la Ville.»

Mais après le temps de la peine et parfois de la colère, vient le temps des questions. Actuellement, les circonstances dans lesquelles l’accident est survenu restent indéterminées. «Une enquête a été ouverte par le Parquet de Luxembourg. Les sculpteurs ont aussi été entendus dès dimanche soir. Nous ne ferons donc pas de commentaire sur cet aspect des choses», a indiqué la bourgmestre.

La police récolte photos et vidéos

Entourée des échevins  Serge Wilmes  (CSV) et  Patrick Goldschmidt  (DP), mais aussi du conseiller communal et président du Luxembourg City Tourist Office (organisateur du marché de Noël),  Marc Angel  (LSAP), la bourgmestre a indiqué que les images que la police est occupée à récolter, via photos et vidéos, devront aider à obtenir des réponses.

Les témoins peuvent faire parvenir les leurs à l’adresse 113@police.etat.lu. «Cela ne servira de toute façon pas à faire revenir ce petit garçon. Mais ses proches auront besoin d’explications», analyse Lydie Polfer.

Que sait-on en l’état? Que le LCTO avait pris sous contrat la société française Art & Ice, qui avait déjà effectué deux performances de sculpture l’an passé. «C’est une entreprise professionnelle, primée à 12 reprises, connue au niveau international», a indiqué Marc Angel. Il s’agissait de tailler quatre éléments depuis un bloc de glace de 2,5m de haut et pesant 2,2 tonnes. La volonté était de proposer des réalisations conviviales, afin que les gens puissent poser en photo à côté.

La sécurité était assurée au moment du travail des artistes. Elle l’était aussi par la suite selon les autorités communales: «Il y avait de nombreux policiers sur les lieux. Ils sont d’ailleurs intervenus dans les secondes qui ont suivi le drame.»

Il semble qu’un bloc de glace posé sur un autre soit tombé. C’est la manière dont cela est arrivé qui devra être éclaircie.

289378.jpg

L’élément triangulaire était posé sur une base de glace. C’est celui-ci qui serait tombé au sol, touchant l’enfant qui était tout proche. (Photo: Ville de Luxembourg)

«Cette entreprise n’a jamais connu le moindre incident en plus de 15 ans de pratique», assure Marc Angel. Son responsable a fait part lundi matin à Paperjam de son incompréhension: «Un tel bloc de glace ne peut tomber tout seul». Il estimait en tout cas que cela ne pouvait être le seul fait de la température trop douce ou d’un défaut dans la matière. L’élément, extrêmement lourd, aurait dû être poussé.

Ce sera au Parquet et aux experts de dire ce qu’il en a été. Les blocs de glace ont été saisis. Un défaut dans l’un d’entre eux pourrait aussi avoir joué un rôle. «Il y a en tout cas une certitude: l’enfant n’est responsable de rien», a conclu Lydie Polfer.

Après une journée de fermeture par respect envers la victime et ses proches, le marché de Noël reprendra son cours dès ce mardi. Débarrassé des sculptures de glace.