ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

#Hubradar

Amazon paie des employés pour vous écouter



Bloomberg a révélé qu’Amazon emploie plusieurs milliers de personnes à écouter les enregistrements captés par ses enceintes connectées Echo. (Photo: Shutterstock)

Bloomberg a révélé qu’Amazon emploie plusieurs milliers de personnes à écouter les enregistrements captés par ses enceintes connectées Echo. (Photo: Shutterstock)

Emmanuel Vivier et le HUB Institute vous proposent chaque jour le #HUBRADAR, une sélection des tendances et des meilleures innovations technologiques en trois articles.

Smart city: la RATP signe un partenariat avec Vedecom pour tester routes connectées et véhicules autonomes

La RATP accélère concernant les nouvelles mobilités. Le groupe a annoncé son partenariat avec Vedecom pour tester véhicules autonomes et routes connectées.

Selon un communiqué, la collaboration portera sur «des projets de recherche, principalement dans les domaines des véhicules autonomes, des routes connectées et coopératives, et des nouveaux services de mobilité». Dans le cadre du programme «véhicules autonomes» du groupe RATP, il s’agira par exemple d’identifier des situations à risques et de réfléchir à la manière dont les data peuvent aider ces véhicules à les détecter afin d’assurer la sûreté de leur fonctionnement.

Vedecom est un Institut pour la transition énergétique (ITE) mis en place dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) du gouvernement, dédié à la mobilité individuelle, décarbonée et durable. La fondation réunit 40 membres issus des filières automobile et aéronautique ainsi que des opérateurs d’infrastructures et de services de l’écosystème de la mobilité, des établissements de recherche académiques et des collectivités locales d’Île-de-France.

Ses activités de recherche explorent des domaines tels que l’électrification des véhicules, la délégation de conduite et la connectivité, les mobilité et énergie partagées.

En Chine, premiers cas de vols utilisant la reconnaissance faciale

On le sait, les usages basés sur la reconnaissance faciale se déploient à toute allure en Chine. Des entreprises comme Alipay (Alibaba) ou WeChat Pay (Tencent) l’utilisent dans le cadre de leurs solutions de paiement, tandis que les autorités s’en servent dans leurs dispositifs de sécurité.

Et les premiers problèmes de sécurité autour de ces technologies apparaissent par la même occasion. C’est ainsi que, selon une histoire rapportée par le média chinois Chengdu Economic Daily, un jeune chinois s’est récemment fait dérober environ 12.000 yuans (1.800 dollars) par ses deux colocataires pendant son sommeil.

Ces derniers avaient scanné le visage de la victime pendant son sommeil, pour ensuite l’utiliser sur son smartphone afin d’effectuer des paiements en ligne. La reconnaissance faciale n’aurait pas dû fonctionner avec un visage aux yeux fermés mais, selon la police, le smartphone non conforme du jeune homme a rendu possible l’opération frauduleuse.

Des salariés d’Amazon écoutent ce que vous dites à Alexa

La vie privée est soumise à rude épreuve depuis la multiplication des objets connectés dans notre quotidien. Une longue enquête du média américain Bloomberg révèle ainsi qu’Amazon emploie plusieurs milliers de personnes à écouter les enregistrements captés par les enceintes connectées Echo, développées par le géant américain de l’e-commerce.

Aux États-Unis, en Inde, au Costa Rica ou en Roumanie, ces employés travaillent neuf heures par jour à écouter, retranscrire et annoter les enregistrements afin d’améliorer la compréhension de la parole humaine par Alexa, l’assistant vocal d’Amazon.

Dans sa réponse à Bloomberg, l’entreprise de Jeff Bezos a indiqué «prendre la confidentialité et la sécurité des données de ses clients très au sérieux» et affirmé n’utiliser «qu’un infime échantillon fournit par Alexa afin d’améliorer l’interface et l’expérience utilisateur».

Pourtant, selon Bloomberg, l’entreprise ne précise à aucun moment à ses utilisateurs qu’ils sont susceptibles d’être écoutés par des êtres humains.

S’abonner à la veille digitale #HUBRADAR  proposée par le  HUB Institute .