POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Pandémie

Allégement des restrictions en France



Jean Castex a confirmé que le pic épidémique était derrière les Français. (Photo: Shutterstock)

Jean Castex a confirmé que le pic épidémique était derrière les Français. (Photo: Shutterstock)

Le Premier ministre français Jean Castex annonce la levée des restrictions de déplacements au-delà de 10 kilomètres dès ce 3 mai. Mais reste vague sur l’allégement des autres mesures de confinement.

Le Premier ministre français s’est appliqué à ne pas contredire les promesses de son président d’un retour à une vie moins anormale d’ici la mi-mai. Date à laquelle est idéalement programmé le début des réouvertures partielles des lieux de vie comme les terrasses, les salles de spectacle et les infrastructures sportives.

Il a concrètement annoncé la fin des contraintes sur les déplacements ce 3 mai. Plus besoin, donc, de se prémunir d’une autorisation de sortie. En journée, du moins, puisque le couvre-feu fixé à 19h reste, lui, d’actualité. Son sort sera réexaminé à la mi-mai, à l’aune de la situation épidémique. Pour ne pas briser les espoirs, Jean Castex a relevé que le pic de la troisième vague semblait passé, et que la pression se faisait moins forte sur le système hospitalier.

Tests salivaires dans les écoles

Du côté du système scolaire, la réouverture des crèches et des écoles pour le lundi 26 avril est confirmée. En présentiel pour les écoles maternelles et élémentaires, et en distanciel pour les collégiens et lycéens, qui devront attendre le 3 mai par retrouver cours et préaux. Une rentrée qui sera accompagnée de l’introduction de tests salivaires pour les élèves physiquement présents. Sur base du volontariat.

L’objectif est de réaliser 600.000 tests d’ici la mi-mai, en concentrant les efforts sur les départements où l’incidence reste très élevée. Un cas positif suffira pour faire fermer une classe. 64 millions de tests ont été commandés à cette fin.

Le Premier ministre français a également fait le point sur la vaccination: 13,02 millions de doses ont été injectées, dont 4,85 millions de secondes injections. Il a tenté de lever les doutes sur le vaccin AstraZeneca, invitant les Français à ne pas le refuser. Dès samedi, c’est le vaccin Johnson & Johnson qui sera administré.

Si les restrictions de déplacement à l’intérieur du territoire vont disparaître, le contrôle aux frontières se renforce. Les personnes arrivant du Brésil, d’Argentine, du Chili, d’Afrique du Sud et d’Inde seront soumises à une quarantaine de 10 jours.