PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fonds

Promouvoir le Luxembourg (4/7)

L’Alfi voyage en mode connecté



Corinne Lamesch, présidente de l’Alfi, agit depuis le Luxembourg pour continuer à promouvoir les fonds luxembourgeois. (Photo: Anthony Dehez/archives)

Corinne Lamesch, présidente de l’Alfi, agit depuis le Luxembourg pour continuer à promouvoir les fonds luxembourgeois. (Photo: Anthony Dehez/archives)

Comment promouvoir le Luxembourg à l’étranger en cette période de crise sanitaire? Cette semaine, nous posons la question à différents acteurs du pays. Habituée des roadshows à l’étranger, l’Alfi a tout basculé en mode virtuel.

Un des grands atouts de la place financière luxembourgeoise est son expérience à distribuer des fonds d’investissement à l’étranger. Un travail de longue haleine qui exige d’aller régulièrement sur le terrain promotionner les nouveaux produits.

Sur une année normale, l’Association luxembourgeoise des fonds d’investissement (Alfi) organise donc entre 8 et 10 roadshows à l’étranger pour aller à la rencontre d’investisseurs potentiels. Une activité mise en veilleuse depuis le début de l’épidémie. Enfin pas tout à fait…

«Depuis plus de six mois, nos roadshows et conférences ont été remplacés par de nouveaux concepts digitaux», explique Corinne Lamesch , présidente de l’Alfi. «Nous ne nous déplaçons plus, mais nous gardons le contact par écrans interposés.»

Elle se montre d’ailleurs satisfaite du résultat. «Le meilleur exemple est sans doute notre conférence Alfi Rentrée, qui s’est étendue sur une semaine en septembre de manière virtuelle. Nous avons eu plus de 650 inscrits et de l’intérêt de la part de responsables basés à l’étranger. Le résultat a été meilleur que nos attentes.»

Depuis l’été, l’Alfi a organisé des roadshows virtuels avec les pays scandinaves et les États-Unis. Elle prévoit encore de le faire vers Francfort, Londres, la Suisse et à nouveau les États-Unis. «Par rapport aux clients que nous connaissons, ce n’est pas un grand problème», note encore Corinne Lamesch. «C’est par contre plus compliqué d’entrer en contact avec de nouveaux acteurs. Pour assurer des contacts personnalisés avec ce type de prospects, nous reprendrons donc les voyages dès que ce sera possible.»

Elle estime cependant que les responsables du secteur des fonds ont mené des actions utiles à la promotion de la Place depuis le confinement également, en travaillant sur le futur cadre réglementaire. «Nous avons travaillé à de nouveaux produits, au niveau notamment de la soutenabilité et des retraites», poursuit la présidente de l’Alfi. «Préparer le cadre réglementaire et les produits est tout aussi important que l’action de les exporter.»