LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Foodzilla

oui, chef!

Alavita prend du galon



Julien Bretnacher présente avec enthousiasme et conviction la démarche «simple, bonne et bio» d’Alavita Kitchen, la nouvelle enseigne qu’il vient d’ouvrir avec Anne Harles.  (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

Julien Bretnacher présente avec enthousiasme et conviction la démarche «simple, bonne et bio» d’Alavita Kitchen, la nouvelle enseigne qu’il vient d’ouvrir avec Anne Harles.  (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

Julien Bretnacher et son associée Anne Harles développent la marque d’épicerie bio Alavita, avec deux nouvelles adresses bien placées, dont un coffee shop/resto déjà plébiscité à Bonnevoie. Et ils ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin…

Julien, quel est votre parcours, et comment s’est passée votre arrivée chez Alavita?

«Je suis issu d’une famille paysanne du nord de la Meurthe-et-Moselle, et j’ai été formé à l’école hôtelière Mondon de Metz, avant d’effectuer un BTS en marketing. J’ai toujours été attiré par le management en secteur horeca, au moins autant que vers la cuisine. À 20 ans, j’ai décidé de reprendre la ferme-auberge familiale, une aventure qui durera cinq ans. J’ai ensuite travaillé chez Thym & Citron, dans le quartier Gare de Luxembourg, pendant six ans. Mais mon esprit d’entreprise était toujours bien là, et j’ai eu envie de plus d’investissement personnel. C’est à ce moment-là qu’Anne Harles, une cliente que je connaissais bien, a racheté l’enseigne Alavita, présente déjà à Junglinster depuis de nombreuses années. L’occasion a fait le larron, et j’ai décidé de l’accompagner dans cette aventure en tant qu’associé! 

Après le rachat de la boutique – anciennement Mullebutz – à Bonnevoie en 2019, vous venez d’ouvrir il y a quelques jours deux nouvelles adresses en ville. Pouvez-vous nous en dire plus?

«Nous avons effectivement ouvert au 1er mars une nouvelle boutique Alavita dans le quartier du Limpertsberg, boulevard Pershing. Cette boutique est très spéciale pour nous, car il s’agit non seulement de notre première création de A à Z, mais elle se situe dans un quartier résidentiel très charmant et où il y a beaucoup à faire. Les habitants nous ont immédiatement montré beaucoup d’enthousiasme, et le fait que nous puissions également y disposer d’une belle terrasse nous donne envie d’en faire un vrai point de rencontre dès que cela sera possible, avec des bons produits bio frais et un esprit de quartier assumé.

Le lendemain, nous ouvrions Alavita Kitchen, à quelques pas de la boutique de Bonnevoie. Il s’agit de l’ancien stock de la boutique Mullebutz, et nous avions remarqué le potentiel de l’espace lors du rachat. Il s’agit donc d’un projet de près de deux ans! L’esprit que nous souhaitons y insuffler est celui d’un coffee shop confortable et accueillant, où l’on se sent comme chez soi. Un peu entre une ‘stuff’ luxembourgeoise et une adresse du style à New York. On peut y venir dès le matin et toute la journée, ou presque, pour un bon café et une gourmandise maison – muffin, cookie, ‘banana bread’... Le midi, nous proposons des quiches, soupes et salades à emporter, mais le but est d’avoir très bientôt un plat du jour de saison en fonction du retour du marché et des arrivages que nous avons à la boutique toute proche. Nous fermons à 15h pour le moment, et nous espérons pouvoir prolonger jusqu’à 17h très bientôt, surtout si nous pouvons mettre en place une petite terrasse devant le restaurant.

Vos adresses fonctionnent donc en synergie?

«Tout à fait! La démarche est vraiment de profiter des arrivages des meilleurs produits dans les boutiques et de les travailler en cuisine chez Alavita Kitchen pour des plats que j’aime décrire comme un retour à la gourmandise par la simplicité. Le tout est évidemment 100% bio, et Bonnevoie est particulièrement propice à ce genre de dynamique. La population est nombreuse et très demandeuse. On a aussi remarqué qu’il n’y avait pas vraiment d’endroit dans le quartier proche où les travailleurs peuvent se rendre le matin pour un bon café... Nous voyons aussi un fort potentiel dans d’autres quartiers à Luxembourg, et nous avons pour ambition de continuer à nous développer avec de chouettes nouvelles adresses à court ou moyen terme. 

Quelle personnalité ou enseigne vous inspire au quotidien?

«Je dois dire que je suis vraiment fan de ce que fait Maison Plisson, à Paris. Leurs épiceries sont vraiment géniales, avec beaucoup de bon goût. Il y a un côté jeune et frais qui m’attire et m’intrigue, dont j’aimerais beaucoup discuter avec l’équipe…»

www.alavita.lu

Vous n’êtes pas encore abonné à la newsletter hebdomadaire Paperjam Foodzilla?  C’est ici!