POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Pandémie

L’AEM reste positive quant au vaccin AstraZeneca



L’Agence européenne des médicaments juge la balance bénéfices-risques du vaccin positive. (Photo: Shutterstock)

L’Agence européenne des médicaments juge la balance bénéfices-risques du vaccin positive. (Photo: Shutterstock)

L’Agence européenne des médicaments reconnaît l’existence d’un risque de thrombose après l’administration du vaccin contre le Covid-19 du laboratoire AstraZeneca, mais le qualifie de «très rare».

Après son avis rendu le 18 mars sur le vaccin AstraZeneca jugé «sûr et efficace» , l’Agence européenne des médicaments (AEM) reconnaît que des caillots sanguins peuvent être causés par le produit. Des effets secondaires qualifiés de «très rares» et qui ne remettent pas en cause la balance bénéfices-risques, qui reste «positive».

Face à la polémique qui avait touché le vaccin anglo-suédois et qui avait conduit à la suspension des campagnes vaccinales dans plusieurs pays de l’UE, dont le Luxembourg , l’AEM avait entrepris des recherches, afin d’identifier d’éventuels facteurs de risque spécifiques. Hormis «un lien possible avec des plaquettes sanguines basses», aucun facteur de risque spécifique n’a toutefois été identifié.

«Des facteurs de risque spécifiques tels que l’âge, le sexe ou des antécédents médicaux n’ont pas pu être confirmés, car les événements rares sont observés à tous les âges», a expliqué Emer Cooke, la directrice exécutive de l’AEM, lors d’une conférence de presse. «Une explication plausible de ces effets secondaires rares est une réponse immunitaire au vaccin», a-t-elle rajouté, en soulignant que le vaccin est «très efficace» et «sauve des vies».

L’AEM précise que les études de pharmacovigilance vont se poursuivre et qu’elle prendra toute décision nécessaire au fur et à mesure de l’analyse des nouvelles données.