ENTREPRISES & STRATÉGIES — Finance & Légal

Label Actions positives 2021

Des actions positives au cœur de la culture d’entreprise de Wavestone 



Sarah Drews, Charline Javelle et Alessandro Zamboni lors de la remise du label Actions positives 2021. (Photo: Guy Wolff/Maison Moderne)

Sarah Drews, Charline Javelle et Alessandro Zamboni lors de la remise du label Actions positives 2021. (Photo: Guy Wolff/Maison Moderne)

Wavestone a été labellisée Actions positives 2021 après un audit de la situation en interne en matière d’inégalité entre les femmes et les hommes. Retour sur les mesures concrètes mises en place afin de faire disparaître les différences de genre au travail.

En tant que directeur général et associé de Wavestone Luxembourg, qu’est-ce qu’une entreprise inclusive pour vous?

Alessandro Zamboni . – «Chez Wavestone, nous pensons que nos équipes doivent jouer un rôle actif en se challengeant mutuellement les unes les autres, quel que soit le rôle qu’elles occupent dans notre organigramme. Donner un feed-back ou contredire un collègue avec plus de seniorité est toujours apprécié positivement et fait partie de notre culture d’entreprise inclusive. Il s’agit d'un droit essentiel de chaque employé qui nous aide à apprendre, à grandir et à toujours faire au mieux pour nos clients.

La diversité, sous toutes ses formes, est une condition préalable à l’inclusion. Année après année, nous avons progressé dans la mise en place d’un lieu de travail diversifié, avec non seulement une proportion équilibrée entre hommes et femmes, mais aussi des profils provenant de 19 nationalités différentes. Cependant, ces chiffres ne sont pas suffisants si nous ne donnons pas un sentiment d’inclusion sur notre lieu de travail. La direction à l’échelle du groupe s’est fortement engagée en faveur de la diversité et de l’inclusion en partageant notamment les meilleures pratiques et en encourageant l’affirmation de soi par le biais de notre modèle RH, mais aussi par le biais des équipes de direction locales. Par exemple, au Luxembourg, notre direction s’est engagée à respecter un ensemble de règles d’or, qui sont nécessaires pour créer un lieu de travail agréable. De même, notre modèle RH impose que chaque employé dispose d’un “responsable de carrière” qui le soutienne dans son développement au sein de l’entreprise, en encourageant un dialogue ouvert et transparent afin que chaque employé puisse apporter ses points de vue, ses perspectives et des idées différentes, qui peuvent se traduire par de meilleures solutions pour Wavestone et, en fin de compte, pour nos clients. Chaque manager a un rôle clé sur la mise en place d’une culture inclusive au sein de notre entreprise, en soutenant les personnes de tous horizons, en ne tolérant pas les mauvais comportements et en prenant les mesures appropriées si nécessaire.

En outre, nous avons beaucoup investi dans les mesures liées à l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, notamment lors du virage vers le télétravail.
Sarah Drews

Sarah Drews,  responsable RSE,  Wavestone Luxembourg

Sarah Drews, en tant que responsable RSE au sein de Wavestone Luxembourg, pouvez-vous expliquer concrètement ce que vous avez mis en place dans votre entreprise pour agir en faveur de l’égalité des femmes et des hommes au travail?

Sarah Drews. – «Nous avons mis en place plusieurs actions. Pour mentionner les principales, je dirais que nous nous sommes concentrés essentiellement sur la sensibilisation auprès des équipes, la politique salariale et de recrutement, ainsi que l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.  Nous avons organisé plusieurs ateliers et des formations pour sensibiliser les salariés sur différents sujets, en particulier sur la manière dont l’égalité des sexes devrait faire partie intégrante de la stratégie de Wavestone pour 2025. Nous avons également abordé le sexisme, les stéréotypes, les préjugés inconscients, et avons dispensé une formation spécifique aux femmes sur le thème de la ‘confiance et affirmation de soi’. En ce qui concerne la politique salariale, celle-ci est équitable et transparente. Nous veillons à ce que les packages de rémunération soient régulièrement réévalués et accessibles à tous les employés. Chaque salaire et bonus par grade est disponible sur notre intranet. Pendant le processus de recrutement, nous expliquons très ouvertement notre politique de rémunération et notre parcours de progression de carrière et, bien sûr, nous restons totalement transparents en communiquant les étapes-clés et les exigences pour assurer ce développement de carrière chez Wavestone. En outre, nous avons beaucoup investi dans les mesures liées à l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, notamment lors du virage vers le télétravail. À cet égard, nous nous sommes attachés à encourager les horaires flexibles, le télétravail et le droit à la déconnexion à la fin de la journée de travail. Nous avons également promu le congé parental, avec de très bons résultats depuis 2019, et porté une attention particulière à la réintégration des employés revenant d’un congé parental.

L’égalité des sexes ne consiste pas à être ‘aussi bon qu’un homme’, mais à être bon quel que soit son sexe.
Charline Javelle

Charline Javelle,  ambassadrice RSE,  Wavestone Luxembourg

Charline Javelle, vous êtes ambassadrice RSE au sein de la société. Avez-vous déjà été confrontée à des inégalités entre les femmes et les hommes au travail?

Charline Javelle. – «Il est important de souligner que les inégalités entre les femmes et les hommes au travail n’ont pas toutes pour cause le comportement des hommes. Les femmes s’imposent des préjugés inconscients tels que le fait de devoir se comporter comme un homme pour être considérées comme ‘as good as’. Au cours de mon expérience personnelle, j’ai toujours pensé que je devais travailler plus dur, être plus forte, être meilleure que les hommes pour réussir et être considérée à ma juste valeur. Pourtant, ce n’est pas ainsi que cela fonctionne. L’égalité des sexes ne consiste pas à être ‘aussi bon qu’un homme’, mais à être bon quel que soit son sexe.

En étant un peu cynique,  avec ou sans mesures pour lutter contre les inégalités entre les femmes et les hommes au travail, les affaires fonctionnent. Donc pourquoi faire autant d’efforts sur le sujet?

Charline Javelle. – «La question n’est pas de savoir si cela apporte quelque chose ou non, mais plutôt de se rendre compte si quelque chose manquait auparavant. L’égalité des sexes est l’un des éléments essentiels de la diversité d’opinions et de réactions au sein d’une entreprise. Avec la nouvelle loi adoptée en France concernant les quotas dans les comités exécutifs, il est important de mentionner que l’objectif n’est pas de favoriser les femmes mais de les remettre sur un pied d’égalité. Ce n’est que si tout l’écosystème change que nous y arriverons, mais l’écosystème a en effet besoin d’un petit coup de pouce et les entreprises et les collaborateurs doivent faire un premier pas pour donner l’exemple.

Voyez-vous un intérêt plus important qu’auparavant sur la question des inégalités entre les femmes et les hommes au travail de la part des employés, des futurs employés et des clients de la société?

Charline Javelle.– «Depuis la mise en place de notre équipe RSE et la mise en application de nos initiatives sur le sujet, nous avons constaté que cela devient un facteur de décision pour les nouveaux arrivants. Récemment, une jeune analyste a décidé de rejoindre Wavestone en raison de l’importance que l’entreprise accorde à la RSE. Les nouvelles générations n’ont pas les mêmes attentes vis-à-vis de leur future entreprise qu’il y a quelques années. Aujourd’hui, et encore davantage demain, la RSE devient un atout dans le recrutement, permettant aux entreprises d’attirer plus de profils, mais surtout de trouver les bons profils, ceux en adéquation avec leurs objectifs.

Sarah Drews.– «Une enquête récente auprès de nos clients a montré qu’il existe un message fort selon lequel être une entreprise responsable, qui prend soin de ses employés et avec un impact positif sur sa communauté et l’environnement, est très apprécié par nos clients. Les résultats ont été recueillis et évalués par les employés de Wavestone dans le monde entier, avec 6.000 personnes interrogées à travers 650 entretiens et 400 ateliers. Les résultats ont été clairs et ont défini notre stratégie pour 2025.»