PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fonds

Bilan OPC

Les fonds en recul de plus de 11% en mars



Pour la première fois depuis très longtemps, les actifs nets sous gestion dans les fonds d’investissement luxembourgeois accusent une chute importante. En l’espace de deux mois, ils ont perdu plus d’une année de progression.

La dégringolade des marchés boursiers en février et mars provoque un effet de repli particulièrement visible sur le total des actifs sous gestion dans les fonds d’investissements luxembourgeois.

Après une première baisse, limitée à 2,5% en février, la glissade est cette fois de 11,11% en mars 2020, ce qui ramène le total des actifs nets à 4.149,916 milliards d’euros. Il s’agit donc d’un retour au niveau de la fin de l’année 2018.

Sur l’ensemble des 12 derniers mois, le montant total des actifs est en baisse de 4,61%, précise la CSSF qui communique ces chiffres. Étonnant, alors que le dernier record absolu date du mois de janvier 2020 avec un total de 4.789,8 milliards d’euros.

Décollecte et baisse des marchés

Ce recul de 518,8 milliards concentré sur le mois de mars est à la fois lié au retrait des investisseurs pour 128,18 milliards (-2,74%) et à l’évolution défavorable des marchés financiers pour 390,6 milliards (-8,37%).

Dans son rapport, la CSSF observe qu’au niveau des pays développés, les pertes de cours ont été particulièrement importantes pour les catégories d’OPC à actions d’Europe et des États-Unis.

Les catégories d’OPC à actions des pays émergents ont également connu des baisses significatives, mais elles ont été particulièrement marquées au niveau des actions d’Europe de l’Est et d’Amérique latine suite, notamment, à la baisse des prix des principales matières premières et plus particulièrement du prix de pétrole.

Les marchés financiers mondiaux sont toutefois déjà en train de remonter la pente depuis la fin du mois de mars. Le mois d’avril pourrait donc à nouveau apparaître en progression, pour autant que les investisseurs n’aient pas opéré de replis plus importants.