POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

philanthropie

Acheter le pied de Zidane pour la bonne cause



100 pieds de Zidane seront réalisés par Baccarat au profit d’Ela International. (Photo: DR)

100 pieds de Zidane seront réalisés par Baccarat au profit d’Ela International. (Photo: DR)

L’association Ela International, qui lutte contre les leucodystrophies, vient de lancer un appel original aux donateurs. Elle propose 100 moulages en cristal de Baccarat du pied du footballeur et parrain de l’association: Zinédine Zidane.

Acheter une pièce de cristal de Baccarat d’exception: c’est ce que propose l’association Ela International, dont le siège est au Luxembourg, pour attirer les grands donateurs. 

L’entreprise lorraine a ainsi réalisé le moulage du pied de Zinédine Zidane, parrain historique de l’association, pour fabriquer ensuite 100 œuvres d’art en cristal numérotées.

Du bouche-à-oreille

Le don minimum pour acquérir un de ces pieds est fixé à 40.000 euros. Et une douzaine de donateurs, essentiellement luxembourgeois, ont déjà reçu le leur depuis Noël dernier.

L’entrepreneur  Norbert Becker , membre de l’ advisory board d’Ela International , est l’un d’entre eux: «Je peux ainsi apporter ma pierre à l’édifice. C’est une cause qui me touche directement au cœur», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse le lundi 6 mai.

Pour accélérer le bouche-à-oreille et les ventes, les généreux donateurs sont rassemblés dans un club, baptisé «Crystalfoot». Chacun des donateurs peut en trouver un autre pour créer un effet boule de neige.

«Le Luxembourg a été choisi pour héberger ce club, car c’est le premier pays à tirer au but!», a lancé Norbert Becker.

511 projets de recherche

Créée il y a 27 ans, Ela lutte contre les leucodystrophies, des maladies génétiques rares qui touchent le système nerveux central.

À ce jour, plus de 511 projets de recherche ont été financés grâce aux fonds récoltés par l’association, pour un total de plus de 43,5 millions d’euros. Et elle est intervenue à hauteur d’environ 12 millions d’euros pour aider directement les familles dans leur quotidien.

«Ces projets n’ont pu aboutir que grâce à des donateurs, pas autrement», a souligné Norbert Becker.

Au-delà des frontières

Au Luxembourg, quatre familles sont concernées, mais beaucoup ne se déclarent pas, dans l’ignorance du diagnostic. L’association est également présente en France, en Allemagne, en Belgique, en Espagne, en Italie, en Suisse et au Japon.

«Le but d’Ela est aussi de rassembler les malades au-delà des frontières pour créer des groupes homogènes, afin de réaliser des essais cliniques pertinents», a déclaré Guy Alba, président d’Ela International.