PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fonds

Fintech

Accelex lève 5 millions de dollars… et pose un pied au Luxembourg



Après avoir levé 5 millions de dollars, la fintech de Franck Vialaron (à droite) posera un pied à la Lhoft. (Photo: Accelex)

Après avoir levé 5 millions de dollars, la fintech de Franck Vialaron (à droite) posera un pied à la Lhoft. (Photo: Accelex)

La fintech londonienne Accelex… accélère. Spécialisée dans l’analyse de données pour les fonds d’investissement et les professionnels de l’investissement, elle a levé 5 millions de dollars en amorçage et ouvre une antenne à la Lhoft. De sérieux clients.

Le Français Franck Vialaron, CEO d’Accelex, et l’Américain Michael Aldridge, président et chief revenu officer, ne sont pas des entrepreneurs comme les autres. Les fondateurs de la fintech londonienne ont participé, pour le premier, au lancement et à la revente, aux États-Unis, d’Expand Research au Boston Consulting Group, où il est resté de 2001 à 2019, et, pour le second, à la même aventure et à une autre exit à succès avec la vente de CoreOne à IHS Markit, en 2015, pour 200 millions de dollars.

En septembre, les deux hommes avaient installé à la tête de leur conseil d’administration Steve Husk, au pédigrée éloquent. Il a dirigé, entre autres, CloudMargin (une solution SaaS pour la gestion des garanties), Dovetail (une solution de paiement à l’échelle de l’entreprise), Point Nine (une solution SaaS côté achat pour le trading et le reporting des risques) et FRS Global (une solution de gestion des risques et de reporting réglementaire).

Cette fois, les deux hommes s’attaquent à un autre pan de la donnée, qu’ils maîtrisent depuis la fin des années 1990: les données financières à destination des professionnels de l’investissement. Leur fintech, qui n’a même pas deux ans, a déjà convaincu des clients qui gèrent 300 milliards de dollars d’assets et investissent dans 3.500 fonds. En novembre dernier, elle a rallié à sa solution le gestionnaire d’une partie des fonds de pension canadien, Alberta Investment Management Corporation, au moment où le CEO de celui-ci, Kevin Uebelein, annonçait qu’il quitterait son poste après le plus mauvais résultat de l’AIMco en huit ans, une perte de plus de deux milliards de dollars, faute d’avoir accès à suffisamment d’informations pour élaborer de meilleures stratégies.

Fin mai, Accelex a levé 5 millions de dollars en amorçage, un tour de table dirigé par Illuminate Financial et AlbionVC, auquel ont participé les Luxembourgeois d’Expon Capital et SixThirty Ventures. «Accelex combine une automatisation convaincante avec une expérience utilisateur élégante pour la validation du dernier kilomètre et la collaboration entre les équipes», a noté Jérôme Wittamer, partenaire et fondateur d’Expon Capital. «Cette approche rationalise les opérations des investisseurs, réduisant considérablement le délai entre la réception du document et les données et informations exploitables.»

Basée à Londres, la fintech a des bureaux à New York, Toronto et Paris et vient d’immatriculer une structure au Luxembourg, où elle opérera depuis la Luxembourg House of Financial Technology (Lhoft).